parution 16 novembre 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Humour

Le concombre masqué

La vérité ultime

Le concombre et Zaza, pris au piège dans un charter, tentent d'échapper à la pieuvre et aux éléphants. Ils vont rejoindre Chourave pour l'aider à réparer les problèmes de son usine à gaz. Dingue, délirant, foutraque, absurde, jouissif !


Le concombre masqué : La vérité ultime (0), bd chez Dargaud de Mandryka
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire :

Le concombre et Zaza tentent d'échapper aux griffes de la pieuvre dans un charter. C'est quoi ce délire, il n'y a que des pachydermes dans cet avion ? Pendant ce temps, alors que le général Motors évoque la crise financière, le commandant Duck Banny et son second Jean Pieuplu maintiennent le cap et se livrent à quelques méditations métaphysiques à 10 km au-dessus du sol. Quand tout à coup, ils aperçoivent un machin énorme à la forme circulaire, une planète faite de papier-monnaie... Une bulle financière prête à éclater ! Aussitôt, Duck Banny appelle la Terre pour savoir où en sont ses sicav et le caca-rente... Il vient de tout perdre ! Un peu plus tard, Zaza se fait aspirer par le vide intersidéral. C'est alors que le concombre, ayant récupérer ses stock-options, va tenter de la sauver grâce à son parachute doré ! Problème : Patrick Obama (le frère du Président, chef occulte de la CIA) vient de les supprimer pour moraliser le capitalisme. En attendant, Chourave a des problèmes dans son usine à gaz. Ni une, ni deux, son pote le concombre part pour l'aider. Au bout peut-être, la vérité ultime, et à eux la gloire, le PIB et les femmes !...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ça y est, il est encore revenu notre déjanté légume vert ! Et il est en grande forme. Bon, vous l'aurez compris, l'histoire est plutôt difficile à résumer puisque de scénar cohérent, il n'y en a pas vraiment. Une vague crise qui met le monde au bord du gouffre, en fait. Des cibles : les paradis fiscaux, les banquiers véreux, les bulles financières. Le tout auréolé de nombreuses maximes sur le sens de l'existence... Le scénario, foutraque au possible, part de nulle part pour arriver nulle part, rythmé par des circonvolutions sans fin. Un défilé d'humour absurde pendant 48 pages, touffu et exalté, dans la plus pure tradition du concombre, porté par une galerie de pachydermes, d'objets philosophes et un certain radis-pote Chourave. Mandryka nous sert donc une petite critique politico-financière furieusement drôle, qui arrache de vrais fous-rires : par ses jeux de mots hilarants toutes les trois cases, ses tronches d’ahuris, ses barbarismes sortis du néant de l'existence, ses phrases amphigoureuses. Pas mal d’auto-dérision aussi (p. 26 : « au lieu de suivre mon scénar, vous vous êtes embourbé dans un prologue de 86 pages de digressions parfaitement imbéciles et oiseuses »...), des digressions métaphysiques sur le non-sens de la vie, donc, à n'en plus finir, pour une histoire qui réussit à convoquer Lao-Tseu, Wittgenstein et le célèbre penseur Tou-fou L'Khan, pour un abîme de réflexion (ex : « Si vous avez un problème, n'essayez surtout pas de le résoudre »). Difficile de respirer dans cette lecture en apnée, sorte de flot de conscience hystérique sans queue ni tête, débridé, absurde, et beaucoup plus fin qu'il ne le laisse paraître. Le tout à l'image de planches surchargées de dessins et de phylactères. Cela n'est en rien gênant et fait évidemment partie d'un délire où l’incongruité le dispute à l'enthousiasme. Ça pense tout le temps sans que chacun ne comprenne tout à fait : « Qu'est-ce que ça veut dire ?! Je ne comprends pas tout... mais ça m'interpelle... ». Sans logique et délicieusement surréaliste, totalement libre et franchement drôle ! Un humour absurde, beaucoup de non-sens, et un résultat tout en improvisation. Bref, une divagation complètement assumée, un tourbillon d'émotions et de pensées façon julienne de légumes, une folie douce, une aventure potagère dans les airs. 47 ans après, un concombre toujours en forme. Savoureux !

voir la fiche officielle ISBN 9782205064988