parution 01 novembre 2008  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Le retour à la terre T5

Les révolutions

Larssinet est paumé : Mariette a repris la fac, il doit se recycler en homme au foyer et les municipales, c'est n'importe quoi. Le retour d'un talent hors norme pour évoquer l'essentiel avec humour et légèreté...


Le retour à la terre T5 : Les révolutions (0), bd chez Dargaud de Ferri, Larcenet, Findakly
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2008

L'histoire :

Le temps passe, la vie change. Manu et Mariette ont quitté la ville pour s’installer à la campagne, aux Ravenelles. Ils ont eu un bébé, Capucine, qui commence aujourd’hui à gambader toute seule. Et puis Mariette a repris les études et Manu n’a pas le choix : d’accord ou pas, il doit faire avec tout ça. Il prend conscience de son âge, de son statut de père, du temps qui passe, des impondérables de la vie adulte : le repassage, le baby-sitting, le boulot qui n’avance pas… et Philippe de chez Dargaud, qui l’appelle régulièrement comme pour bien lui faire prendre conscience des échéances. Et pourtant, entre deux, il a encore le temps d’alimenter son blog ou de construire une chatière pour son con de chat – qui ne l’utilise pas, à contrario de Capucine… Il subit également la campagne municipale et ses turpitudes, car les méthodes du maire sortant le laissent perplexe. Dans ses rêves, il s’imagine papotant avec un vieil ermite pourvu d’une barbe monumentale, qui lui apprend à léviter… et il est tout de même sérieusement perturbé par une bande d’Atlantes (des monstres martins humanoïdes) qui évolue dans les environs. Heureusement, son pote Ferri débarque chez lui pour quelques jours de boulot en commun…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le retour à la terre n’a désormais plus de secrets pour les fans : à chaque tome, Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet réitèrent une recette humoristique dont on ne se lasse pas. A raison de deux strips par page, ils mettent en scène la vraie-fausse vie autobiographique rurale de « Manu Larssinet ». Quelle est la part du vrai et du faux dans tout cela ? Peu importe : seul le personnage de fiction importe vraiment. Et c’est à chaque fois fourmillant de bonnes idées, de distanciations intelligentes, de remises en question pertinentes et de chutes qui font mouche. En quelques séries, Ferri s’est forgé une réputation de spécialiste de la thématique bucolique (Aimé Lacapelle, c’est lui) et/ou de retraite par rapport au tumulte du monde (De Gaulle à la plage, c’est encore lui). En matière de remises en question, Larcenet seul s’y connait également pas mal, au regard de son sublime Combat ordinaire. Graphiquement, le dessinateur est au top-moumoute de son style : un trait minimaliste mais synthétique et efficace. Cerise sur le gâteau, les auteurs poussent la mise en abyme en se mettant en scène ensemble en train de concocter des sketches pour Le retour à la terre. Pire : ils font une mise en abyme d’une mise en abyme, en évoquant dans le bouquin le processus de ladite mise en abyme ! (vous suivez un peu ? Lisez cette chronique dans un miroir qui fait face à un autre miroir pour bien saisir). Ça peut durer longtemps comme ça, et pourvu que ça dure longtemps !

voir la fiche officielle ISBN 9782205062359