parution 01 juin 2009  éditeur Dargaud  collection Long Courrier
 Public ado / adulte  Thème Sport - Baston

Le tour des géants

Le Tour de France cycliste 1910 : 110 coureurs au départ, 41 à l'arrivée, au terme de 15 étapes harassantes. Lequel de Faber ou de Lapize l'emportera ? Récit subjuguant d'un périple héroïque et authentique.


Le tour des géants, bd chez Dargaud de Debon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2009

L'histoire :

En juillet 1910, le Tour de France cycliste se joue « aux points » : 1 point pour le vainqueur de l’étape, 2 points pour le second, etc. Le vainqueur sera celui qui a le score le plus faible au terme des 15 longues et harassantes étapes prévues par l’organisateur, l’ancien champion Henri Desgrange, désormais directeur du quotidien l’Auto. Une foule de 10 000 sportsmen s’est levée au milieu de la nuit pour assister au départ parisien des 110 coureurs inscrits. Des boyaux enroulés sur les épaules, ces héros s’appellent Garrigou, Petit-Breton, Cornet, Van Hauwaert, georget, Trousselier ou encore, les deux grands favoris, appartenant à la même équipe, Faber et Lapize. L’innovation de l’année, c’est le frein sur la roue avant. Un seul expérimente le changement de vitesse sans poser pied à terre… les autres devront retourner leur roue arrière lorsqu’ils passeront de montée à descente. Le règlement est rigoureux et de nombreux contrôles veillent à son application stricte : on doit parcourir les 15 étapes faire avec le même vélo (des scellés de plomb dans le cadre en attesteront), sans aucune assistance entre les relais officiels. Pour commencer, il faut relier Paris à Roubaix, sous la pluie (évidemment)…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Oyez, braves lecteurs, une histoire de sang, de sueur et de larmes, encore plus héroïque que la moindre quête d’heroïc-fantasy, et néanmoins une aventure authentique : le tour de France 1910 ! Pour sa première BD, après moult illustrations jeunesse (et prestigieux prix), Nicolas Debon s’attaque de la plus fascinante des manières à un mythe du sport. Et pas besoin d’être fana de vélo pour se passionner littéralement par l’aventure racontée dans ce one-shot (et c’est un allergique qui en atteste), porté par un somptueux dessin aux crayons gras et à la craie, très artistique, fait de teintes bleues et orangées. En autant d’étapes que de chapitres, Debon retranscrit l’un des tours les plus insensés, qui a marqué cette compétition ultime et relègue l‘Ironman à une récréation scolaire. N’ayez aucune crainte de lassitude quant au catalogue des 15 étapes : Debon éblouit par sa maîtrise narrative. Les étapes se suivent et ne se ressemblent pas, faisant chacune un peu plus monter le suspens. Résultat : on se passionne littéralement pour cette compétition harassante, dans une tension graduelle jusqu’à la dernière planche. Lequel des deux favoris l’emportera sur les Champs ? Ces titans du guidon se croutent, se blessent, se crèvent… et remontent inlassablement le lendemain pour l’étape suivante. Dopés ou non, les coureurs cyclistes d’aujourd’hui sont des nantis, quand on compare à ce qu’ont vécu les 41 rescapés de ce tour 1910. Imaginez : pas de dérailleur, un seul frein, pas d’assistance, des vélos de 15 Kg et des étapes de 400 km parfois, pour lesquelles ils partent au milieu de la nuit, jusque tard dans la nuit suivante ! La réplique de Lapize, qui n’était pourtant pas la moitié d’une mauviette, à l’arrivée de Bayonne, restera célèbre : « Vous êtes des assassins ! ». L’épilogue quant à leur destin au cours de la grande guerre qui suivit, laissera un goût amer à plus d’un…

voir la fiche officielle ISBN 9782205062212