parution 01 février 2006  éditeur Dargaud  collection Cosmo
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Mondes décalés

Nanami T1

Le théâtre du vent

En jouant la pièce de théâtre contenue dans un mystérieux livre, une jeune fille plonge dans un monde parallèle où elle est une princesse. Un manga fantastique à destination d'un public plutôt ado féminin...


 Nanami T1 : Le théâtre du vent (0), bd chez Dargaud de Sarn, Corbeyran, Nauriel, Champelovier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2006

L'histoire :

Plutôt mignonne, quoique mal dans sa peau, Nanami est une jeune collégienne qui connaît quelques difficultés scolaires. Devant la médiocrité de ses résultats, ses parents la menacent de l’envoyer en pension, où le suivi serait plus strict. Son amie Cloé, une élève plus douée, propose alors de l’aider à faire ses devoirs en fin de journée. Nanami accepte, mais pas aujourd’hui… Ce soir, Nanami rapporte à son propriétaire un livre qu’elle a trouvé abandonné dans un couloir du collège : « Le royaume invisible ». Elle accorde d’autant plus d’importance à l’ouvrage que la veille, en le feuilletant, des créatures féeriques s’en sont échappées dans des volutes de fumées, créant l’espace d’un instant un véritable tourbillon dans sa chambre. A l’intérieur, elle a aussi trouvé une adresse : celle du « théâtre du vent ». Sur place, le style ancien du bâtiment n’impressionne pas (trop) la jeune fille, qui y pénètre. A l’intérieur, elle fait la connaissance d’Alessandro, un metteur en scène aveugle et majestueux, en pleine séance de répétition. Sur scène, une troupe de jeunes acteurs au look gothique que Nanami ne porte pas dans son cœur : les black rose…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Amélie Sarn n’en est pas à sa première histoire pour la jeunesse (Coupable d’être innocent, le bûcher aux sorcières ou l’adaptation des Triplettes de Belleville…). Pour sa première incursion dans le 9e art, elle est néanmoins épaulée par Eric Corbeyran pour son expertise de la narration qui sied au genre (près de 100 albums de BD à son actif tout de même !). Ensemble, ils donnent naissance à cette nouvelle série fantastique, à mi chemin entre le manga et la BD franco-belge (collection Cosmo), plutôt destinée à un public ado féminin. Selon le même principe que Tessa, agent intergalactique, une jeune fille en proie à ses troubles adolescents va se révéler à travers un monde parallèle, habilement traité pour que le lecteur doute de son existence. Après une exposition un peu molle, ce premier acte se fait plus intéressant vers la fin. L’implication du comédien dans son rôle, tellement intense qu’il bascule dans un monde parallèle, est une bonne extrapolation du métier d’acteur. Si l’existence d’un univers épique et onirique fait tout d’abord penser à l’Héritage d’Emily ou à Alice au pays des merveilles, l’ambiance « manga romantique » ressemble plus à celle de La rose écarlate chez Delcourt. Au dessin, la jeune et talentueuse dessinatrice Nauriel n’a plus grand-chose à apprendre de ce genre. Sans doute son coup de crayon doit il encore se peaufiner pour arriver à maturité (quelques rares perspectives douteuses et des variations d’épaisseurs de trait…). Mais pour un premier essai, en 80 planches, c’est très prometteur !

voir la fiche officielle ISBN 9782871298762