parution 17 mars 2017  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Survivants T5

Echoués sur la planète GJ 1347-4 peuplée d’espèces menaçantes, Alex et Manon rencontrent la Mantrisse et… un autre personnage bien connu des fans des Mondes d’Aldébaran. Conclusion cohérente d’un cycle. Vite, vite, le prochain !


 Survivants T5, bd chez Dargaud de Léo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2017

L'histoire :

Les rencontres incroyables et tragiques se sont accumulées pour Alex et Manon, à la surface de GJ 1347-4. Il semble qu’ils soient les deux seuls survivants d’un groupe d’humains échoués sur cette planète peuplée de nombreuses espèces bigarrées d’extraterrestres, mais une planète qui ressemble néanmoins à la Terre. Ils ont ainsi fait un bond de 93 ans dans le temps et ils ont désormais perdu de vue leurs alliés holorans. Ils ont aussi avalé une pilule bleue offerte par la Mantrisse, une créature aquatique géante et intelligente, capable de communiquer avec d’autres spécimens situés à des années lumières d’elle, et qui a une maîtrise atomique sans pareille. Pour l’heure, Alex et Manon déambulent sur un littoral, à la recherche d’eau et de nourriture. Soudain, deux aliens pacifiques sortent des taillis et leur évitent de foncer vers un prédateur lacustre. Les deux extraterrestres les invitent ensuite à les suivre jusqu’à une sorte d’immeuble ambulant en bois, tiré par un tracteur en panne. D’autres aliens, visiblement plus évolués, occupés à réparer leur machine. On confie au couple une « cabine » au dernier étage de ce paquebot sur roues. Au fil des jours, une relation de confiance s’établit entre tous les passagers, qui s’emploient tous à la réparation de l’engin. Mais la nuit même où elle se remet à fonctionner, Alex et Manon se sentent soudain irrémédiablement attirés vers le bord de mer. Ils filent en douce à l’aube…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La plupart des œuvres de Léo fonctionne par cycle de 5 tomes, qu’il s’agisse des Mondes d’AldebaranAntares mis à part (6 tomes) – ou des aventures terrestres fantastiques scénarisées avec Rodolphe (Kenya, Namibia, Amazonia). En respect avec cette rythmique, Léo boucle avec ce tome 5 la saga des Survivants humains échoués sur l’exoplanète GJ 1347-4. Contrairement aux héros, les lecteurs fans ne seront ni perdus ni surpris. On retrouve en effet des rencontres périlleuses avec des espèces extraterrestres tantôt animales, tantôt végétales, tantôt intelligentes, mais souvent biscornues et inventives. Le fond d’humanisme aussi gros qu’un système solaire se ponctue quant à lui de quelques bribes d’érotisme mammaire. Surtout, comme l’exige chaque fin de cycle, cet épisode met en cohérence tout ce qui s’est passé précédemment. Il confirme aussi toutes les explications précédemment supposées sur la Mantrisse et son fonctionnement interplanétaire. Et au terme de ces palabres explicatifs, il dénoue la saga. Serait-ce la fin des Mondes d’Aldebaran, vraiment ? Ouf, sans douter pas ! Car Léo pousse la mise en cohérence jusqu’à boucler avec l’autre saga récemment terminée, Antares. Le vaisseau de Sven présent en couverture est un indice convergeant vers le rapprochement avec l’héroïne Kim (d’Aldebaran, Bételgeuse et Antarès). Une ultime saga cross-over est donc espérée et attendue… en 5 tomes ?

voir la fiche officielle ISBN 9782205076660