parution 30 novembre 2018  éditeur Dargaud  Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action

Tanguy et Laverdure T7

Le sabre du désert

Rien ne va plus entre Tanguy et Laverdure. Mais ce dernier s'est fait descendre par les forces du Nijaq, qui menacent le régime de Dahman, allié français au Moyen-Orient. Un album qui bombarde et envoie du lourd.


 Tanguy et Laverdure T7 : Le sabre du désert (0), bd chez Dargaud de Buendia, Zumbiehl, Philippe, Gourdin, Caniaux
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2018

L'histoire :

Le roi Haroun, Chef d’État du Dahman et allié de la France, est victime de la convoitise du Nijaq, un état-voyou et radical. Tanguy et Laverdure représentent les intérêts de la France, un allié historique du régime en place. Les deux pilotes ont beau partager la même vision des dangers qui menacent le Dahman, ils ne sont en revanche pas d'accord sur la manière de les affronter. La colère finit par gagner Laverdure, qui reproche à Tanguy de le traiter comme son laquais et de toujours privilégier la voie d'une molle diplomatie. Cette fois-ci, le torchon brûle entre les deux amis, si bien qu'Ernest décide de prendre part à un vol de reco' non officiel, destiné à renseigner les services secrets Dahmaniens au sujet d'un convoi que le Ninjaq s'apprête à mettre en marche pour renverser le roi. Mais le vol vire mal et Laverdure est shooté, en plein désert de Bidayat. Réfugié depuis quelques heures à l'ombre de sa carlingue, le pilote français peste quand il avale la dernière goutte d'eau de sa gourde. Il sent sa dernière heure arriver lorsqu'il entend du bruit provenant d'un monticule qui le surplombe. Quitte à mourir, autant que cela soit dans l'action, alors il harangue le soldat qui pointe sa kalash à une cinquantaine de mètres. Le subterfuge fonctionne, car Laverdure a contourné la position et le voici qui pointe désormais son arme dans le dos du soldat arabe. Manque de chance, il est pris à son propre jeu, quelques fusils le menaçant également...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ce second volume mené tambour battant, c'est une conclusion trépidante qui nous est proposée pour ce diptyque situé au Moyen Orient. Une fois n'est pas coutume, la géostratégie est le berceau des idées que Fred' Zumbiehl et Patrice Buendia développent pour offrir à nos deux frenchies un théâtre d'opération. L'album commence avec une scène aux décors d'une grande beauté, avec une quinzaine de pages qui nous transportent un plein désert. Le goût de l'aventure, avec son exotisme et son système D que l'escadrille des Têtes Brûlées n'aurait pas renié, gagne ainsi le lecteur d'emblée, ou plutôt se poursuit, pourvu qu'on ait lu le volume précédent qui s'achevait avec le crash d'Ernest. Puis tout s'enchaîne de façon très fluide. Certes, le déroulé reste prévisible (après tout, les méchants terroristes ne sont pas censés non plus ridiculiser nos héros), mais il réserve une part de spectacle qui s'avère un vrai régal pour les yeux : après l'opération commando, les choses sérieuses se préparent, à savoir des scènes de combats aériens qui donnent le vertige. Sébastien Philippe, aidé par les belles couleurs de Véronique Gourdin, s'éclate à dessiner de véritables chorégraphies aériennes et nos Mirage 2000 n'ont plus rien à envier aux F14 de Top Gun. C'est vraiment du cinoche sur papier qui nous est proposé et l'album s'achève avec sa traditionnelle happy end, mais surtout avec l'agréable impression d'une mécanique parfaitement réglée pour nous divertir. Un sacré bon boulot, qui ne demande qu'à repartir en mission. Tout est clear !

voir la fiche officielle ISBN 9782205078138