parution 01 septembre 2006  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Espionnage, Aventure - Action, Humour

Tigresse blanche T3

L'art du 5ème bonheur

La camarade Alix, formée pour servir la révolution chinoise, est envoyée à San Francisco pour liquider des criminels de guerre japonais. Humour, espionnage et dilemme moral.


 Tigresse blanche T3 : L'art du 5ème bonheur (0), bd chez Dargaud de Conrad, Loïs
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2006

L'histoire :

A l’issue de sa formation d’agent secret, la jeune chinoise Alix Yin Fu est sur le point de recevoir sa première assignation. Avec sa silhouette de déesse, elle est rapidement pressentie pour être « mouche qui butine » (prostituée) alors qu’elle préfèrerait clairement être « mouche qui pique » (tueuse). Le cadre du Gong-An-Ju (services secrets chinois) qui la teste sur ce point dans une pièce à l’écart, comprend alors à ses dépends qu’Alix fera finalement une excellente mouche qui pique… La voilà donc envoyée à San Francisco, à Chinatown, où le parti révolutionnaire s’occupe lui-même d’éliminer les anciens criminels de guerre japonais réfugiés sur le territoire américain. Dans les années 50, les fantômes de la guerre sino-japonaise – qui précéda la seconde guerre mondiale dès 1937 – sont en effet encore très présents. Alix est alors confiée à un vétéran de la cause communiste, appelé « dragon aux trois couleurs » en raison de sa nationalité… française. De son vrai nom Rousseau, ce dernier est dubitatif quand à l’efficacité d’Alix. Il la met immédiatement à l’épreuve en lui confiant l’exécution d’une japonaise. Alix est alors tiraillée entre son devoir et sa morale. Elle se lance néanmoins et s’en tire avec une chance monstre : poursuivie par Alix, la japonaise meurt suite à un accident : affaire classée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le diptyque inaugural de Tigresse blanche lançait une nouvelle série d’espionnage et d’humour, destinée à creuser la jeunesse d’Alix, la héroïne des Innommables (autre série de Yann et Conrad). Yann passe à présent la main, en laissant intégralement la réalisation de la suite à son vieux partenaire Didier Conrad. D’un point de vue narratif, la transition se fait de manière tout à fait transparente, seuls les traits d’humour sont-ils un chouilla moins présents. Conrad oriente réellement ce troisième épisode sur le dilemme d’Alix qui ne consent à tuer que si sa morale l’approuve, ce qui est relativement embêtant quand on est tueuse professionnelle. L’art du cinquième bonheur est en effet celui de faire passer de vie à trépas. Sous-entendu, la cause justifie-t-elle les moyens ? Quelques répliques font néanmoins mouche (le coup des questions/réponses pl.29). De même, le style graphique du dessinateur, nerveux et dynamique, est une nouvelle fois largement à la hauteur. Il est pourtant difficile de s’enthousiasmer pleinement pour cette série, dont le propos oscille une nouvelle fois entre la légèreté d’un humour sous-jacent, dans la lignée de « l’école franco-belge », et des aspects politiques plus timides… mais pas entièrement occultés non plus. C’est sans doute son meilleur atout et sa plus grande faiblesse.

voir la fiche officielle ISBN 9782505000006