parution 01 juin 2009  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Policier, Thriller

Tony Corso

(intégrale)

D'une comtesse qui égare ses millions, aux barbouzes qui mettent le doigt sur une affaire d'état : les 4 premières enquêtes d'un privé tropézien à chemises fleuries, en intégrale petit format. Un personnage burné à découvrir absolument.


Tony Corso, bd chez Dargaud de Berlion
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2009

L'histoire :

Un petit morceau d’Hawaï sur les épaules via des chemises colorées, un gin tonic frais (mais pas glacé) jamais très loin, un sens de la répartie unique, des pieds sur lesquels il n’est pas conseillé de marcher et un succès inégalable auprès de la gent féminine qui fait baver : tel est Tony Corso, détective privé tropézien de la jet-set à 50 000 euros (plus les frais) la mission. Anémone de Courville, une mondaine désargentée qui chasse le mâle à tout va, l’adresse régulièrement à ses amis jet-seteurs, en cas de petit ou gros pépin. Ainsi notre ami vole au secours de la Comtesse Volodine qui vient de se faire délester de 2 millions : amant peu scrupuleux ? Avocat véreux ? Vieux mari arnaqué ? Du pain sur la planche pour Corso, que le garde du corps personnel de la comtesse, un colosse tchétchène muet, l’aidera à couper. Le privé fait aussi l’affaire sur les plateaux prime-time de téléréalité, pour venir au secours d’une pseudo rock-star. Il peut même voyager à l’autre bout du monde, si vous y mettez le prix, pour retrouver le fils d’un milliardaire kidnappé ou mettre à jour un scandale politique franco-togolais. Impeccablement efficace, mais peu prolixe quand il s’agit de lui, ses enquêtes l’obligent pourtant à se dévoiler : sur son père, ancien activiste des Brigades Rouges mystérieusement disparu, sur ses relations privilégiées avec un parrain tropézien, ou sur son expérience carcérale. Sur la belle Nadia, vous en apprendrez en revanche le minimum : Corso à d’autres chats à fouetter.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour ceux qui ne connaissaient pas encore la série – ou qui s’étaient refusés toute lecture en raison d’une répulsion béotienne face aux chemises à fleurs (si, c’est possible, quand on a été élevé par des fans du célèbre chanteur-opticien !) – les éditions Dargaud ont eu l’excellente idée de ressortir, conjointement à sa 5e aventure, les 4 premières enquêtes de l’attachant Tony Corso, en intégrale. Certes, le format choisi confirme le jumelage de la série avec ce chanteur chevelu dont on vous parlait plus haut, au regard du besoin impérieux de se munir d’une paire de binocles de puissance XXL pour décrypter certaines bulles aux caractères mini-mini. Mais reconnaissons que le prix, lui aussi mini, met à la portée de toutes les bourses une série indispensable pour tout amateur de polar et de personnage à relief. Car c’est bien ici qu’Olivier Berlion tire allégrement son épingle du jeu, de ce héros savamment modelé qui s’approprie immédiatement notre sympathie. Sans ce personnage aux répliques savoureuses, à la subtile philosophie, à la morale inflexible et dont le passé (intelligemment distillé goutte à goutte) intrigue de manière addictive, la série n’aurait pas atteint ces sommets d’excellences. Allié à un découpage dynamique, un graphisme précis et fluide parfaitement mis en couleur, le bouillant privé emporte tout sur son passage pour notre plus grand bien. On s’attache finalement plus à Corso lui-même qu’aux intrigues qui le font évoluer : sans esbroufe ni surcroit d’originalité, elles le servent simplement… Longue vie à Corso !

voir la fiche officielle ISBN 9782205062526