parution 20 janvier 2012  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Zaya T1

Alors qu'elle rencontre de plus en plus de succès avec ses sculptures, Zaya est obligée de reprendre du service en tant que tueuse. Un polar de science-fiction original, mais à l'introduction un peu longue...


 Zaya T1, bd chez Dargaud de Morvan, Jia wei
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2012

L'histoire :

Zaya Oblidine consacre sa vie à la création de sculptures holographiques et à l'éducation de ses filles, des jumelles du nom de Laani et Niala. Elle peut également compter sur sa sœur, Carmen, qui s'occupe parfaitement de ses filles lors de son absence pour diverses expositions. Mais avant la naissance des jumelles, Zaya avait une toute autre vie. Elle était une tueuse d'élite pour « La spirale », une organisation criminelle galactique. L'organisation a accepté de lui rendre sa liberté lorsqu'elle est tombé enceinte. Mais aujourd'hui, la Spirale a décidé de la rappeler... En effet, depuis quelques temps, un tueur en série élimine les membres de l'organisation les uns après les autres. Pour enrayer le funeste engrenage, la Spirale a besoin de l'aide de la jeune femme. Zaya sait qu'on ne prend jamais vraiment sa retraite dans ce genre d'organisme. Elle ne peut se dérober à la mission qu'on lui assigne. Après avoir pris soin de confier ses deux trésors à sa sœur, Zaya revêt donc sa tenue de tueuse et monte à bord d'un vaisseau venu se poser devant chez elle. Si elle ignore encore les détails de sa mission, la jeune femme espère en tout cas qu'il ne lui faudra pas éliminer quelqu'un. Car depuis qu'elle est devenue mère, elle s'en sent tout bonnement incapable. Pendant ce temps, le mystérieux serial killer continue sa tuerie et ne s'embarrasse pas des dommages collatéraux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 2007, le dessinateur Huang Jia Wei sortait son tout premier manhua (manga chinois) chez Kana, après avoir eu quelques soucis pour le publier en Chine. Devait suivre en 2008 une collaboration en BD avec Jean-David Morvan pour les éditions Dargaud. Avec quelques années de retard, le projet arrive enfin dans les librairies. Parfait mix entre bande dessinée orientale et occidentale, Zaya est un polar futuriste encore bien mystérieux, dont le récit se dévoile très doucement. On y découvre une jeune femme qui souhaite se consacrer à son rôle de mère et oublier ses années de tueuse professionnelle. Malheureusement, son passé la rattrape et Zaya se retrouve contrainte et forcée de reprendre du service. Le récit se concentre sur ce personnage principal en nous dévoilant tout d'abord sa nouvelle vie, puis en la renvoyant dans l'ancienne. L'histoire se révèle pour le reste encore très énigmatique. On ignore ce qu'est vraiment « La spirale », pour quelle raison un homme a décidé de s'en prendre à eux et l'univers futuriste n'est pas encore fortement exploité non plus. Heureusement, le récit calme présentant Zaya est contrebalancé par les scènes d'action où le tueur en série élimine des membres de l'organisation criminelle. On regrettera tout de même que l'histoire ne démarre pas plus vite, surtout que l'album comporte 80 pages. Côté graphismes, Huang Jia Wei livre un travail très sombre, mais aussi très accrocheur et prenant. Le tout bénéficie d'un découpage dynamique, donnant un pur rythme au récit...

voir la fiche officielle ISBN 9782505003519