parution 03 janvier 2013  éditeur Delcourt  collection Shampooing
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Bastien Vivès T6

La bande dessinée

Un recueil de strips auto-parodiant divers aspects du monde fabuleux du 9ème art. Les vicissitudes d’un milieu décortiqué et malmené de l’intérieur par un auteur impertinent et génial…


 Bastien Vivès T6 : La bande dessinée (0), bd chez Delcourt de Vivès
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

Une mère consulte un pédopsychiatre pour son fils Mickaël, qui souffre apparemment d’absences. Pour analyser le problème, le praticien lui donne une feuille blanche et lui demande de dessiner un arbre et une maison. Le résultat est surprenant : le gamin se met à dessiner des cases et insère des choses dedans… Le pédopsychiatre commence à comprendre. Ce processus de communication est différent de celui des autres enfants : il est en train de faire de la bande dessinée. Ce n’est pas une pathologie grave, en revanche, plus tard, il faudra l’inscrire à une école d’art spécialisée. Surtout, il aura plus de mal à se reproduire avec des congénères, car le symptôme touche très peu les filles. Et en général, celles-ci sont à moitié hystériques ou déviantes sexuellement. Il n’y a rien d’autre à faire que se résigner sur cet état. Pour dédramatiser, le praticien avoue que cela n’empêche pas de mener une vie à peu près normale… il y a même un festival qui récompense les gens comme lui. Il faut juste accepter de se rendre à Angoulême…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Rappelons tout d’abord que cette collection de petits bouquins souples en noir et blanc est la version papier de strips publiés sur le blog de Bastien Vivès, reclassés en grandes thématiques. Ce sixième opus est donc consacré à la Bande dessinée, vaste sujet, logiquement l’un des « domaines » qu’il connait le mieux ! Comme d’hab’, en quelques coups de palettes graphiques minimalistes et néanmoins savamment ajustés, Vivès campe une situation de base… qu’il se contente de répliquer avec des détails changeants et surtout, des dialogues qui défouraillent. L’air de rien, il y a toujours un propos de fond et il peut néanmoins arriver qu’on en pleure de rire. Vivès fait ainsi un petit tour de son sujet en l’attaquant par plusieurs angles hétéroclites : l’égo insupportable des auteurs, les filles faciles en raison du succès (souvent fantasmé), la liberté totale de création et d’insolence offerte par le médium, le fétichisme des collectionneurs, la révolution de la BD moderne, l’harmonie rare et nécessaire entre scénariste et dessinateur, les séances de dédicaces, la méthode des comics, la précarité du métier… L’unité dans ces divers « essais » est portée par un sens de l’humour qui confine à l’impertinence. Notamment, Vivès se parodie en tant qu’auteur blasé et bouffi d’égo, avec un sens de l’autodérision poilant. Cet auteur est tantôt franchement génial, tantôt fumiste… et c’est cette fois largement le génie qui l’emporte.

voir la fiche officielle ISBN 9782756029924