parution 16 mars 2016  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Centaurus T2

Terre étrangère

Sur Vera, de rencontres hostiles en surprises scotchantes, les humains explorent les traces d’une civilisation qui a périclité. La palpitante aventure cosmique façon Léo se décline chez Delcourt, sous les crayons experts de Janjetov.


 Centaurus T2 : Terre étrangère (0), bd chez Delcourt de Léo, Rodolphe, Janjetov
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au terme d’un voyage cosmique de plus de 400 ans, une équipe d’observation a quitté le gigantesque vaisseau-monde cylindrique, pour partir explorer une zone mystérieuse de Vera, une planète semblable à la Terre. Ils se sont posé à proximité d’une ruine, jadis construite par une civilisation évoluée. Le pilote Feng Liu parvient à trafiquer électroniquement le code d’ouverture d’une porte. Le rover pénètre alors à l’intérieur, où les humains sont approchés par une cinquantaine de petits être gris, de formes humanoïdes. Ces derniers ont peur d’un tir de laser dans le sol, ils s’enfuient. Plus loin, les humains pénètrent dans une sorte de grand hall. Ils grimpent un escalier muni de marches gigantesques, puis découvrent un poste de contrôle où se trouvent de bêtes fauteuils de bureau… mais double taille. Tout semble abandonné depuis des siècles. Quand ils sortent de là, ils sont attaqués par une créature ailée qui lâche sur eux des insectes géants pourvus de grosses pinces. Les humains se battent au corps et à corps et éradiquent ce péril. Plus loin, ils observent encore une grosse boule en céramique qui ne touche pas le sol… et un visage qui apparait comme une tâche d’encre sur un mur, avant de disparaître aussitôt. Pendant ce temps, l’enquête se poursuit à bord du vaisseau-monde sur la créature qui a pénétré par l’extérieur, 2n ans auparavant. Ils décèlent qu’à l’époque où cela s’est produit, des naissances gémellaires atypiques se sont produites à bord…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A travers Centaurus, Léo et Rodolphe ré-exploitent les recettes aventurières et galactiques qui ont fait le succès des séries Aldebarran, Bételgeuse, Antares. C’est à dire, en premier lieu : poussé par un besoin colonisateur, un groupe d’humains explore une planète dotée d’une faune et d’une flore bigarrées et hostiles. En deuxième lieu, ils se frottent à des mystères qui les dépassent complètement, autant venus d’un biais cosmique encore inconnu, que d’une volonté scénaristique de désarçonner le lecteur (comme sur Kenya et Namibia). Dans ce second volet, nos aventuriers se retrouvent notamment face à d’improbables artefacts terrestres… mais aussi, par exemple, d’une boule en lévitation (ça ne vous rappelle rien ?). Et pas que. Bref, la trajectoire narrative ne surprendra pas les amateurs de Léo, a contrario des rencontres, pour le moins inattendues. Les premiers fans trouveront que l’auteur fait décidément toujours la même chose ; les seconds se réjouiront de cela, tant les surprises sont légions et ne manqueront pas de révéler leur cohérence au fil des explications. Nous faisons partie des seconds. Deux nouveautés notables sont à souligner : primo, Centaurus est édité par Delcourt (et non Dargaud) ; deuxio le dessinateur Zoran Janjetov, jadis aux palettes graphiques pour les Technopères, délivre un dessin « à l’ancienne » d’une grande justesse. Nous refermons ce tome 2 en proie à un cliffhanger pour le moins scotchant… qui nous laisse dans l’attente fébrile du tome 3.

voir la fiche officielle ISBN 9782756080185