parution 04 mars 2015  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Centaurus T1

Terre promise

Au terme d’un voyage de 400 ans à bord d’un vaisseau-cylindre, des terriens ambitionnent de coloniser une planète habitable. Ils se confrontent à ses mystères. Un classique de SF façon Léo, mais très plaisant à suivre !


 Centaurus T1 : Terre promise (0), bd chez Delcourt de Léo, Rodolphe, Janjetov
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2015

L'histoire :

Torse nu, le colosse Bram combat à mains nues un ours, devant un parterre de villageois médusés par sa force. Les jumelles Joy et June se trouvent parmi cette foule et communiquent à Bram par la pensée l’information de ne pas tuer l’ours. C’est à l’issu de sa victoire qu’une jeune femme missionnée par le gouvernement se présente à eux. De « grands événements » se préparent, pour lesquels les capacités psy de Joy et June sont un atout. Elle leur propose de les conduire jusqu’à la capitale, à bord de son zeppelin. Cette proposition incite à la méfiance… Mais puisqu’une grande confiance les unit à Bram, le colosse (un peu inculte) est également convié pour assurer leur protection. Durant le trajet aérien, Bram découvre l’étonnant paysage qui s’offre à eux, un peu benêt. Joy et June savent quant à elle depuis longtemps que leur communauté humaine vit au sein d’un monde tubulaire. Leur village et de nombreux autres appartiennent en effet à un gigantesque cylindre tournant sur un axe central afin de créer une gravité artificielle. Celui-ci a été lancé depuis plus de 400 ans en direction d’une planète habitable semblable à la Terre, planète à l’agonie que l’humanité a été obligée de quitter. Or la planète-cible Véra, que les hommes veulent coloniser est enfin en approche ! Les jumelles et Bram sont sollicités pour effectuer la première mission de reconnaissance. Car outre les dangers de sa faune préhistorique, Véra recèle de quelques mystères…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour la première fois en 20 ans de BD, Léo fait une infidélité à Dargaud. Cette nouvelle aventure typique de celles qu’il met en scène avec les Mondes d’Aldebaran est en effet éditée par Delcourt. Le contexte de départ est un classique d’anticipation écologique : après avoir pollué la Terre, l’humanité n’a d’autre choix que de coloniser une autre planète habitable. La technologie futuriste est quant à elle empruntée à Arthur C Clarke (le vaisseau tubulaire en rotation se trouve dans Rendez-vous avec Rama). Enfin, les composantes de la forme narrative et du casting des personnages appartiennent elles aussi à des mécaniques archi rodées chez Léo : un groupe composite doit explorer ladite planète, qui recèle une faune bigarrée et périlleuse, ainsi que de mystères… et pourquoi pas une autre forme d’intelligence ? Or qui dit groupe composite, dit aussi caractères exacerbés, hostilités intestines, coups bas… Tout cela ne surprendra pas les adeptes de Léo, qui s’adjoint une fois de plus la complicité de Rodolphe (ensemble, ils ont déjà livré Kenya, Namibia, La porte de Brazenac, Trent…). Néanmoins, si les clés de cette nouvelle série de SF semblent convenues, le plaisir de lecture est lui aussi indiscutable. Les périls encourus par les personnages sont cohérents et explicites, à l’exception de 2-3 mystères savamment entretenus. Cerise sur le gâteau, le style graphique de Zoran Janjetov, un auteur largement rompu à la SF (Les technopères, L’ogregod), se fond admirablement au dessin précédemment croisé dans les œuvres du duo Rodolphe-Léo. Pour la première fois émancipé de Jodorowsky, le dessinateur Serbe revient ici à un encrage fin plus classique et parfaitement à l’aise dans tous les compartiments du job.

voir la fiche officielle ISBN 9782756040295