parution 05 octobre 2016  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Chronosquad T1

Lune de miel à l'âge du bronze

Bloch est enfin promu chronosquad ! Sa première mission l’emmène à la recherche d’adolescents sous l’Egypte antique. Mais il y découvre un souci autrement plus complexe. Mise en bouche génialement rythmée d’une grande aventure de SF !


 Chronosquad T1 : Lune de miel à l'âge du bronze (0), bd chez Delcourt de Albertini, Panaccione
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Telonius Bloch, spécialiste médiéviste, attendait ce coup de fil depuis des mois. C’est au beau milieu de la nuit que le professeur Korais le convoque en urgence au Chronoport. Incroyable, il va enfin devenir un chronosquad ! Il quitte ses colocataires dans l’obscurité sans faire (trop) de bruit et file dans les transports en commun. Les vigiles à l’entrée ne sont pas commodes avec cette nouvelle tête, mais finalement, il passe. Le voilà devant le gigantesque tableau des départs, dans l’antre des aventuriers, assurément pour une mission de première importance. Korais le reçoit dans son bureau, à la fois hospitalier et embarrassé. Il lui explique que deux adolescents ont disparu alors qu’ils étaient en club de vacances sous l’Egypte antique. Il s’agit sûrement d’une bête fugue, mais étant donné que l’un des deux disparus est la fille du président de la banque centrale, la mission est effectivement délicate. Même si la spécialité de Bloch ne colle pas trop avec l’antiquité égyptienne, le promu est enjoué à l’idée d’être honoré d’une telle mission. Il est accompagné par deux vétérans, le colosse Beylogu et la blasée Penn. Tous trois prennent place à bord de la navette qui va les emmener façon cyclotron dans le passé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le principe du voyage dans le temps a souvent été réemprunté à HG Wells dans les histoires de science-fiction, le plus souvent pour jouer avec les paradoxes qu’il engendre. En BD, on pense à Universal War One ou aux Brigades du temps ; au cinéma à L’armée des douze singe, Retour vers le futur ou le récent Looper. Avec Chronosquad, un vaste et épique thriller annoncé en (au moins) 4 tomes, le scénariste Giorgio Albertini ne s’embarrasse cependant pas trop pour le moment de la problématique des paradoxes. Dans son futur proche, les voyages dans le passé sont d’emblée des destinations touristiques communément admises et empruntées par le grand-public, pourvu que ce dernier se cantonne à des zones restreintes. Le souci découle alors de quelques abus prohibés, menés par des voyageurs du futur sur les populations du passé. L’intrigue sait toutefois être suffisamment énigmatique sur quelques ressorts essentiels, afin d’accroitre le suspens. Les atouts du récit d’Albertini sont surtout procurés par un rythme immersif et pas mal d’humour, très agréable. Les séquences s’alternent, en prenant à chaque fois le temps de bien immerger le lecteur dans les situations ; il faut reconnaître qu’il y a matière à s’étaler, avec un premier tome comportant 234 planches ! Porteur d’un patronyme crétin, Bloch incarne un héros certes ingénu et gaffeur, mais qui a tendance à sous-estimer ses compétences archéologiques et policières, car il s’avère parfaitement efficient pour faire progresser les investigations. Le dessinateur Grégory Panaccione lui attribue la même tronche improbable que le Marcel Coste de son Match (chevelure de Rahan, mais gros pif de Bidochon). Le reste de la partition graphique de Panaccione est balancé à coups de brosses et textures numériques, sans s’encombrer des détails, mais avec une redoutable efficacité dans les mises en scène, les postures et les ambiances. Avec le premier tome de cette aventure de science-fiction, les auteurs prouvent qu’ils ont parfaitement assimilé le catéchisme du genre, pour en extirper le meilleur.

voir la fiche officielle ISBN 9782756074139