parution 12 octobre 2016  éditeur Delcourt  collection Encrages
 Public ado / adulte  Thème Roman graphique

Cycle d'Inari

L'âme et la matière

Winston est un jeune artiste talentueux, mais son cœur est partagé entre le Japon et la France, sans compter ses grandes douleurs aux jambes. Une BD autobiographique sensible, intelligente et belle, qui élève l’âme.


Cycle d'Inari : L'âme et la matière (0), bd chez Delcourt de Winston
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Winston est tout heureux : il va exposer ses dessins sur Paris. Aujourd'hui, c’est le grand jour et il amène ses œuvres dans son carton à dessins. Sur le chemin, il sent une violente douleur au genou. A tel point qu'il tombe et ne peut plus se relever. Les passants ne s'arrêtent même pas pour l'aider. Cela ne le surprend pas : il y a quelques années, il a été agressé par des jeunes voyous devant des routiers qui ont fait semblant de ne rien voir. Finalement, il voit un chirurgien qui pense qu'il s'agit d'une rupture du ménisque. Il faut donc opérer sans tarder. Quand Winston appelle sa maman, elle le met en garde. Tant qu'une IRM n'a pas été faite, il ne faut pas tirer des conclusions hâtives. Elle lui promet de rentrer le plus vite possible pour savoir ce qu'il se passe exactement. En attendant, la douleur est insupportable : qu’arrive-t-il donc à Winston ? D’où vient cette étrange douleur ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Winston Wilsteiner signe sa première bande dessinée après de nombreux travaux dans l’animation en France et au Japon. Il s’agit ici d’une autobiographie où l’auteur raconte sa jeunesse et les difficultés de la vie quotidienne : frappé par une maladie inconnue, Winston sera comme paralysé et bloqué pour réaliser son avenir. L’accès au monde adulte n’est pas sans difficulté et le feu qu’il ressent dans les jambes est comme un symbole de sa peur d’avancer dans l’inconnu. Avec un ton simple et un découpage efficace, on suit ses mésaventures et ses joies : ses errements sentimentaux, ses tentatives de vivre de son art, sa maladie, ses voyages. Une tranche de vie fort bien brossée. D’autant que le dessin est tout simplement superbe. Alliant traits européens et couleurs japonisantes, le graphisme est d’une beauté sans nom. Les aquarelles sont pleines de douceur et de méditation. La beauté des paysages est aussi remarquable et les lecteurs pourront reconnaître La Rochelle, lieu de naissance de Winston. Entre le shonen et la bande dessinée franco-belge, l’art de l’auteur a tout d’un Taniguchi, la couleur en plus. Comme dans la vie, on passe de moments drôles à des instants durs ou tendres. L’amour alterne avec la haine, l’humour avec la poésie et la fin est pleine de réflexion sur le sens de la vie et l’importance du bien-être. Inari est un Dieu sacré au Japon qui incite l’homme à être en harmonie avec la nature et en paix avec soi-même. La quête de soi ne fait que commencer avec ce premier tome, mais elle est belle et vaut le détour. En route vers l’aventure intérieure !

voir la fiche officielle ISBN 9782756050270