parution 05 février 2014  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Gastronomie

Délices, ma vie en cuisine

De l’enfance à sa vie de jeune adulte, Lucy Knisley égraine ses souvenirs, au rythme d’une attache fusionnelle à l’art de la table et ses savoureux dérivés. Une autobio joyeuse, pétrie de simplicité… sans plus.


Délices, ma vie en cuisine, bd chez Delcourt de Knisley
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2014

L'histoire :

Lucy n’a aucun problème de mémoire. Mais il faut avouer que ses souvenirs les plus intenses lui reviennent toujours lorsqu’elle se souvient du goût des choses. Or de ce côté-là, elle est copieusement servie : son père est un gourmet hors-pair et sa mère une cuisinière professionnelle de talent. Aussi, quand bébé, la petite Lucy s’attable, ce n’est pas pour ingurgiter à-la-va-vite un petit pot d’agrégat alimentaire surmixé. Elle, c’est son parrain (critique gastronomique de renom) qui lui sert à la cuillère du saumon poché à la crème. Idem pour les goûters d’anniversaire : le spectacle est dans l’assiette avec, pour chef d’orchestre, une maman qui n’hésite pas à faire le « chaud » en faisant caraméliser du sucre au chalumeau sur une énorme crème brûlée. Et quand, déjà, petite, elle fait ses premiers pas d’artiste, le feutre à la main, c’est sur le sol de la cuisine bruyante d’un restaurant avec une truffe souris (d’un célèbre artisan chocolatier de New York) pour compagnon…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jouant aussi bien de la papille que du crayon, Lucy Knisley s’offre une virée autobiographique en forme de madeleine de Proust. Fille d’un gastronome raffiné et d’une cuisinière chevronnée, elle connecte ainsi chaque moment de son existence à une expérience gastronomique ou culinaire. Un peu comme si, pour se souvenir d’un événement ou pour nous servir des anecdotes jalonnant sa vie, il fallait qu’elle passe par la case cuisine. Mais attention, pas forcément en mettant la main à la pâte (même si, de-ci de-là, plusieurs de ses recettes personnelles ou familiales nous sont proposées), mais plutôt toujours sous l’angle de la sensation, de l’émotion ou de l’éducation dans le noble art de s’alimenter. Du bébé se tapant la cloche au saumon poché à la crème, en passant par la jeune adulte faisant ses premières armes dans la BD en s’amusant à raconter son expérience de la gastronomie moléculaire, Lucy Knisley démontre ainsi aisément que la cuisine est au centre de sa vie. Famille, relations, voyages, acuité, études, premiers jobs… tout semble s’articuler autour de la cuisine. Il n’y a aucune leçon derrière tout ça (la malebouffe est aussi abordée sans être diabolisée, mais simplement comme un élément gastronomique contemporain), mais juste l’envie de livrer un élément primordial de sa personnalité. Il en résulte un album au ton bon enfant, ciselé par la rondeur espiègle du dessin et la volonté de rendre l’ensemble joyeux, en juste témoignage d’une vie que la cuisine semble avoir épanoui. Aussi, peut-être, ce lissage un peu béat manque t-il au final de réussir à nous intéresser réellement. D'autant que les traits d’humour ne sont pas non plus hyper percutants et que les anecdotes déroulées sont culturellement sans doute plus évocatrices chez un public américain qui a d’ailleurs plébiscité l’ouvrage. Un impeccable éloge de la simplicité, en tout cas.

voir la fiche officielle ISBN 9782756051369