parution 22 mars 2017  éditeur Delcourt  Public adulte  Thème Politique

Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon

En 2013, Matthieu se bat envers et contre tous pour faire passer son projet ambitieux sur l’intégration. Un témoignage vivant, passionnant et émouvant sur le monde politique français. Plus que d’actualité.


Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon, bd chez Delcourt de Angotti, Recht
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Nous sommes en décembre 2013. Matthieu Angotti se souvient de son passé avec angoisse. Il est à la montagne avec toute sa famille, mais il n'est pas réellement présent avec eux. Il repense à son passé politique. Il se revoit un an en arrière, alors qu'il était conseiller du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. Travailleur de l'ombre, il devait compulser des dossiers complexes et réfléchir sur des sujets épineux. Il était notamment en charge d'un vaste plan contre la pauvreté. En décembre 2012, tout était bouclé et terminé. Les informations télévisées ne parlaient plus que de ce vaste programme. Et même si les dépenses à venir ne plaisaient ni à la majorité, ni à l'opposition, le travail avait été bien fait. Après avoir travaillé sans relâche, il avait bien mérité de se faire plaisir et de faire la fête. Matthieu était très fier de voir tout le monde parler de cela et de s'exprimer sur son rôle dans l’affaire. Personne ne connaissait son implication personnelle, bien sûr, mais c'était une forme de reconnaissance. Or dans ce métier, de la reconnaissance, on n'en a pas souvent !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La politique et la bande dessinée font bon ménage. Que ce soit sous forme d’humour ou de chroniques sociales, les albums consacrés à la politique française abondent. A l’instar de la célèbre biographie de Christophe Blain sur Dominique de Villepin dans Quai d’Orsay , cet album s’intéresse à l’action du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, sous la présidence de François Hollande en 2013. Cette fois, l’album est encore plus authentique, puisqu’il s’agit d’une autobiographie réelle et revendiquée par le scénariste, lors de son passage au sein du gouvernement. A l'époque, Matthieu Angottin est d’abord connu dans le milieu associatif pour ses actions sociales. Il devient ensuite conseiller de Jean-Marc Ayrault et va s’illustrer dans ses recherches sur la lutte contre la pauvreté. L’album raconte sa toute nouvelle action et son engagement dans un sujet encore plus épineux que la pauvreté : l’intégration et l’insertion sociale. Le témoignage est passionnant de bout en bout. Suivant petit à petit ses différentes actions, on découvre avec curiosité un métier de l’ombre au sein de Matignon : le conseiller, celui qui soumet des idées, rédige des rapports, voire des discours. De réunions obligatoires en de multiples coups de téléphone, la vie du personnage est infernale. On sent bien le stress permanent inhérent à la fonction et l’énorme pression au contact des puissants du pays. Avec justesse et humilité, Angotti ne cache aucun détail et se montre tel qu’il est : un faire-valoir qui vit de petites gloires et de combats incessants. Avec une maîtrise étonnante de la narration, l’auteur parvient à éviter l’ennui tout en racontant le plus fidèlement possible ses journées interminables. Les sujets sociaux et politiques sont également abordés avec quelques détails mais parfaitement expliqués. C’est tout l’envers du décor qui nous est donné à voir. Ce vrai tour de force est d’autant plus remarquable qu’il se concrétise avec peu de recul sur le sujet : tous les évènements traités sont récents et rappelleront des souvenirs aux lecteurs – comme l’expulsion de la jeune Rom Léonarda ou la démission de Jean-Marc Ayrault. Bien servi par l’efficacité chirurgicale du dessin de Robin Recht, le récit brosse un état des lieux sans concession, mais également sans désir de revanche. Angotti veut seulement montrer la complexité de l'action politique et dévoiler au grand jour le sujet quasi tabou de la mixité en France. C’est une lente chute aux enfers ; plus le gouvernement se bat pour intégrer les minorités, plus il se désintègre lui-même. De réaliste avec des portraits de grands personnages politiques facilement reconnaissables (Benoît Hamon, Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault, Jean-François Copé, Ségolène Royal), le dessin se fait figuratif et symboliste avec un éclatement des formes et des cases au fur et à mesure de la chute du personnage. Robin Recht multiplie tantôt les panoramas avec un décor qui se prolonge de case en case. Ce dessin fluide et très habile renforce ce passionnant témoignage. La sobriété de l’ensemble représente bien la modestie et la bienveillance de Matthieu Angotti. Une autobiographie touchante et intéressante, indispensable à l'approche des élections présidentielles !

voir la fiche officielle ISBN 9782756096001