parution 05 octobre 2016  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Dieu n'aime pas papa

Tao, qui vit seul avec sa mère, cherche à comprendre pourquoi dieu n’aime plus son père depuis qu’il n’est plus à la maison. Une BD émouvante qui suscite une vraie réflexion sur la religion et l’éducation.


Dieu n'aime pas papa, bd chez Delcourt de Mourier, Moog
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Dans son petit village, Tao, un enfant de neuf ans qui vit seul avec sa maman, s’ennuie. Sa mère lui propose de s’occuper en relisant la bible. Le petit garçon décide alors d’aller chercher ses feutres dans sa chambre pour dessiner. Il est triste : sa mère ne le laisse pas sortir seul pour chercher des bonbons, par crainte qu’il soit enlevé par un pervers. Pour passer le temps, Tao rédige un petit cahier dans lequel il dessine sa représentation de la Bible. Selon lui, Dieu est un vieux monsieur qui n’avait rien à faire et qui, pour s’occuper, a créé le monde. Au 6ème jour, il avait créé tout plein de trucs comme les arbres, le papier (car les arbres prenaient peut-être trop de place), le sèche linge, etc. Mais il lui manquait un truc ! Alors il a essayé de créer l’homme. Comme Harry Potter, il a pris de la gadoue et a soufflé dessus pour faire l’homme à son image, mais en moins vieux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les parents de Tao ne vivent plus ensemble et c’est seulement à la moitié du récit qu’on apprend ce qu’est devenu le père. La maman de Tao, qui endosse un peu le mauvais rôle dans cette histoire, est une femme pieuse attachée à des valeurs catholiques traditionnelles qu’elle tente d’inculquer à son fils. Manifestement, elle n’accepte pas les raisons pour lesquelles le père de son fils est parti et elle cherche à l’écarter de la vie de Tao. Se réfugiant derrière ses principes moraux, elle explique à son fils que Dieu n’aime plus son père. Ne comprenant pas sa mère, ni Dieu, Tao décide d’interpréter la Bible à sa manière pour tenter de trouver des réponses. Cet album qui aborde plusieurs sujets de société est touchant. En effet, dans le cadre de la séparation de ce couple, l’interprétation que fait la mère de la Bible est bien éloignée des principes de tolérance que prône la religion. L’innocence de ce gamin de 9 ans, l’amour pour son père et sa détermination pour le retrouver sont poignants. Malgré la gravité du propos, les passages dans lesquels Tao représente la Bible avec sa vision d’enfant donnent une bonne bouffée d’air, pleine d’humour (même les Pokemons sont des créatures de dieu). Le travail à 4 mains de Davy Mourier et Camille Moog donne un tait épuré et plaisant qui aboutit à un réel plaisir de lecture. Les dessins qui illustrent le journal de Tao sont à la fois simplistes mais également très expressifs. Un One-shot plutôt réussi !

voir la fiche officielle ISBN 9782756063829