parution 01 juin 2008  éditeur Delcourt  collection Ex-libris
 Public ado / adulte  Thème Policier

Double assassinat dans la rue Morgue, d'edgar Alan Poe

Le chevalier Dupin se penche sur la résolution d'un double meurtre particulièrement sordide et incongru. Une fidèle adaptation d'une célèbre nouvelle d'Edgar Poe, inventeur du polar moderne...


Double assassinat dans la rue Morgue, d'edgar Alan Poe, bd chez Delcourt de Morvan, Druet, Wang
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Ce jour-là, Edgar Poe sillonne les rayonnages d’un bouquiniste parisien à la recherche d’un ouvrage sur son jeu de carte favori, le whist. Son furetage est alors contrarié par celui d’un autre client cherchant exactement le même livre, Auguste Dupin. Les deux hommes font finalement connaissance autour d’un verre d’absinthe et partagent leur passion pour le whist en disputant courtoisement une partie. Dans les jours et les semaines qui suivent, ils nouent une solide amitié, allant jusqu’à vivre ensemble dans le même appartement. Ils passent dès lors leur temps en multiples lectures passionnées et sorties nocturnes, et partagent parfois leurs points du vue sur la presse quotidienne. Ce jour, un article relate un meurtre des plus étranges. Deux femmes, la mère et la fille, ont été retrouvées assassinées de sordide manière. Le corps de la mère était gisant dans la cour attenante, presque entièrement décapitée. Pire : le corps de la fille a été profondément enfoncé dans la cheminée, tête en bas ! Les excoriations et démembrements témoignent de la violence avec laquelle elle a été littéralement « tassée », après avoir été puissamment étranglée. Or, le plus curieux reste que la chambre était strictement fermée de l’intérieur… Doté d’un sens de déduction acéré, Dupin prend la résolution de cette énigme comme un challenge…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme pour faire honneur à la collection Ex libris qu’il dirige, le scénariste Jean-David Morvan adapte ici en un one-shot de BD la nouvelle éponyme d’Edgar Allan Poe, l’une des plus connues de l’œuvre de l’écrivain américain. Le talent de déduction du héros, le chevalier Dupin, est sans aucun doute précurseur et modèle-étalon de ses célèbres successeurs Sherlock Holmes et Hercule Poirot. Cette énigme, l’une des premières de la littérature policière, préfigure également dans son synopsis le célèbre Mystère de la chambre jaune (de Gaston Leroux). Très professionnellement, JDM respecte l’ambiance et la retenue narrative de Poe. Il n’y a ici ni sensationnalisme déplacé, ni exagération du caractère sordide de ce double meurtre, dont les exubérances servent essentiellement la technicité de leur résolution. Sobre, l’intrigue se construit en quatre temps : une présentation du duo d’enquêteurs et de leur érudition, les caractéristiques de ce double meurtre, les séances d’interrogatoires et enfin la démonstration magistrale des déductions de Dupin. L’absence de mobile, l’extrême violence des meurtres, les témoignages divergents, sont autant de morceaux de puzzle que Dupin parvient à assembler, pour le plus grand bonheur des amateurs de polars… ou en tous cas de ceux qui ne connaîtraient pas encore l’explication finale. Le dessin est quant à lui assurée sur un style réaliste par Fabrice Druet, qui parvient tout à fait à retranscrire la culture et les mœurs de la société de l’époque. Bonne nouvelle : le duo d’auteur a d’ores et déjà signé pour deux autres adaptations de Poe avec les nouvelles à venir en one-shot : La lettre volée et Le mystère Marie Roger.

voir la fiche officielle ISBN 9782756004693