parution 21 mai 2014  éditeur Delcourt  collection Encrages
 Public ado / adulte  Thème Guerre

Finnele T1

Le front d'Alsace

Les Koehrlen vivent en Alsace au moment où la première guerre mondiale éclate. Désormais, il faudra vivre avec ! Une tranche de vie simple mais pleine de finesse et un témoignage précis et didactique sur une région marquée par la guerre.


 Finnele T1 : Le front d'Alsace (0), bd chez Delcourt de Teuf
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2014

L'histoire :

En juillet 1914, la vie est calme et paisible dans la bourgade alsacienne d'Oberaspach. Alphonse Koehrlen doit assister aux cérémonies de la messe et gare à lui s’il baille aux corneilles, car son père veille et ne plaisante pas avec la religion. Joséphine, sa sœur, a un traitement beaucoup plus souple. Il faut dire que son papa l’aime beaucoup et la surnomme Finnele. Finnele s’entend très bien avec sa meilleure amie Hildegarde, dite Hilda. L’école est en revanche un endroit de crainte, car la professeure est sévère : il est interdit de parler français en classe ! Hilda l’apprend à ses dépends et reçoit une punition pour cela. Cependant, Hilda et Finnele sont contentes, car les grandes vacances approchent. Pourtant, le 2 août, une sinistre nouvelle vient briser la paix de la région. Le maire en personne vient annoncer aux citoyens que la guerre est proche. Les Allemands vont déclarer la guerre à la France, ce qui risque de provoquer une réaction en chaîne. Les jeunes alsaciens vont être mobilisés pour se battre dans l’armée allemande, tandis que l’armée va racheter les provisions aux paysans. Désormais, la vie ne sera plus comme avant…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Alsacienne d'origine, Anne Teuf raconte ici l’enfance de sa grand-mère Joséphine pendant la Première Guerre Mondiale. Il faut dire qu'à cette époque, l’Alsace-Lorraine est entre le marteau et l’enclume. En quelques années, elle va régulièrement changer de drapeau. Dès le début, les alsaciens dépendent des Allemands mais réservent un accueil chaleureux aux troupes françaises. Pour illustrer cette crise d’identité d’une région, rien de tel que de suivre la vie quotidienne d’une famille, les Koehrlen. Au cours de saynètes d’une dizaine de pages, l’auteure nous fait découvrir avec finesse le mode de vie à l’alsacienne à travers le quotidien des Koehrlen. La région est tiraillée entre ses deux identités et des mots allemands côtoient un vocabulaire français. A l’école, c’est le même micmac puisque les élèves n’ont pas le droit de parler français. Anne Teuf dépeint également les activités sociales de cet endroit et l’importance de l’agriculture. Ainsi, on voit régulièrement le père Koehrlen travailler pour faire vivre sa famille. Parfois, on en oublie presque la guerre tant les alsaciens tentent de vivre normalement. Cependant, Anne Teuf glisse subtilement des épisodes terribles au milieu de cette vie tranquille. Par exemple, la famille doit faire face aux privations, aux bombardements, à la grossièreté de certains soldats, à l’absence d’un fils parti au front… On a même un épisode cocasse où les Alsaciens dorment dans une grange et découvrent le lendemain qu’elle est occupée par des tirailleurs africains. S’ensuit une panique générale, les Koehrlen n’étant pas habitués à voir des hommes noirs ! La guerre se durcit au fil de l’album et ces événements prennent de plus en plus de place au sein de la famille, jusqu'à en éroder la solidité. C’est alors un défi pour les parents de trouver des parades pour survivre ou vivre comme si de rien n’était. Cet alliage entre simplicité du quotidien et drames de la guerre donne un ton particulier à ce petit ouvrage souple. La description réaliste de la vie de famille contraste avec le tragique de la mort. Dans ces conditions terribles, la famille prend encore plus de poids et chaque petit moment devient source d’émotions intenses. Le propos d’Anne Teuf est sobre, mais finalement émouvant. Son dessin est à l’image de cette simplicité apparente : dans des cases dénuées de bordures, le graphisme noir et blanc fait penser à un carnet de voyage. Le trait est limpide et très efficace. Anne Teuf rend un bel hommage à sa grand-mère et à toute une région qui a souffert de la guerre.

voir la fiche officielle ISBN 9782756041223