parution 23 août 2017  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

L' Homme de l'année T12

1927

Fritz Lang cherche l'actrice idéale pour incarner le robot de Metropolis. Une plongée inédite dans la création d'un des plus grands films de l'histoire, à la veille de l'arrivée au pouvoir du parti nazi.


L'Homme de l'année T12 : 1927 (0), bd chez Delcourt de Pécau, Mavric, Andronik, Fernandez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Dans l'Allemagne des années 20, les forces politiques qui vont donner lieu à l'avènement du nazisme sont déjà à l'œuvre. Le cinéaste Fritz Lang, d'origine autrichienne, est l'objet d'un grand intérêt de la part de Rudolf Hess, l'un des plus fidèles lieutenants d'Adolf Hitler. Mais le réalisateur ne compte pas se laisser influencer par le parti national socialiste qu'il ne soutient pas. La rencontre, en marge d'une salle de spectacle de Berlin, ne va pas plus loin qu'une poignée de main. Lang découvre pourtant à cette occasion les sympathies de sa femme Théa pour l'esprit de revanche incarné par Adolf Hitler. Et leurs discussions sur le scénario du film Metropolis auquel elle collabore directement animent leurs têtes à tête. Après les succès de ses premiers films, Fritz Lang promet aux studios UFA de concrétiser leur ambition de rivaliser avec les grandes entreprises américaines. Son prochain film sera le plus cher jamais produit en Europe. Il mettra en scène une ville futuriste où les classes sociales vivent séparées avec, dans la ville basse, des ouvriers quasiment réduits en esclavage au pied de machines imposantes. Une fable de la réconciliation possible pour laquelle il cherche encore l'actrice qui incarnera Maria, une jeune femme qui permettra aux deux classes de se rencontrer. Et qui devra porter le costume d'un robot extraordinaire qui marquera les esprits...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'Homme de l'année 1927 est donc la jeune dactylo qui va incarner l'un des personnages les plus marquants de l'histoire du cinéma. Une créature mécanique visionnaire, au milieu de décors extraordinaires qui marquent le talent précurseur de Fritz Lang. L'album se structure pourtant davantage autour de la création de Metropolis, au moment où le cinéaste débute son tournage, Brigitte Helm étant le symbole de la résistance de Lang aux tentatives d'influence du parti nazi, qui voulait imposer Leni Riefenstahl. Cette dernière n'était pas encore la cinéaste phare de la propagande d'Hitler, mais une très belle jeune actrice et danseuse. Le livre est emprunt de l'esprit visionnaire d'un artiste qui tente de filmer les fulgurances de ses rêves éveillés, tout en forçant ses producteurs à financer ses ambitions. De nombreuses scènes cultes du film sont reproduites ici, comme autant de making-off inédits, et incitent le lecteur à redécouvrir les séquences impressionnantes au pied de machines folles, ou les scènes de la mégapole traversée par des véhicules, des piétons ou des avions qui s'entrecroisent. Jean-Pierre Pécau insiste sur le potentiel d'influence que les politiciens ambitieux plaçaient dans le cinéma, et réussit à donner une idée approfondie des enjeux multiples de la vie d'un cinéaste en Allemagne en 1927. Les dessins de Filip Andronik et Senad Mavric restituent avec précision et un poil de raideur les décors de l'époque. Si bien que l'immersion est complète et que, l'espace d'un album, on plonge avec curiosité dans les coulisses d'une œuvre absolument culte. Un condensé de trouvailles visuelles qui inspirent encore les cinéastes d'aujourd'hui.

voir la fiche officielle ISBN 9782756085456