parution 06 octobre 2010  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

L' ogregod T1

Les naufragés

Des enfants de notables en voyage spatial initiatique, épiés par un quadrope revanchard, sont échoués par l'Ogregod sur une planète hostile. Une relecture SF de Deux ans de vacances, à la sauce Jodo.


L'ogregod T1 : Les naufragés (0), bd chez Delcourt de Jodorowsky, Janjetov
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2010

L'histoire :

Un quinquagénaire quadrope (un être humanoïde à la peau bleue, pourvu de 4 jambes), observe avec amertume sa planète Okkar. Celle-ci est devenue un vaste chantier d’armement militaire, dès lors qu’elle a été conquise par les bipèdes. En effet, depuis que l’homme gouverne la galaxie Rosebund toute entière, ceux de race ont été asservis, méprisés et exploités par l’homme. La révolte gronde en lui et il a un plan, qui passe par son fils Zeland. En effet, un voyage initiatique de deux mois dans l’espace est programmé pour 8 rejetons des plus hauts dignitaires humains d’Okkar… et Zeland sera leur mécano. Son père lui demande d’être un observateur attentif, de se plier à leurs 4 volontés, à leur arrogance, tout en analysant leurs faiblesses. Zeland accepte. Le lendemain, le dictateur généralissime Hizatte (un nain balafré) lance avec fanfare, devant une foule soumise en liesse, le programme annuel de formation des jeunes. Les 8 élèves spationautes, accompagnés du quadrope mécano Zeland et du robot instructeur Otto 6, prennent place à bord d’un Sloughi, qui décolle. A bord, Zeland prend rapidement la mesure de la vanité qui anime ces jeunes : chacun veut asseoir son autorité sur son voisin, sans vergogne. Pourtant, ils vont devoir apprendre à se respecter et à s’organiser, car « l’Ogregod » approche…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’avantage des scénarios signés Alejandro Jodorowski, c’est qu’ils ne perdent pas de temps pour entrer dans le vif du sujet. En 6-7 pages, on accroche… ou pas. Car a contrario, l’inconvénient c’est qu’ils appartiennent systématiquement au même moule : toujours les mêmes thématiques (les égos boursouflés, l’arrogance de l’homme, les technologies grandiloquentes), toujours la même construction linéaire des récits et la même psychologie basique des personnages. Serait-ce que pour lui, l’homme est finalement très basique ? Désormais publié chez Delcourt, le célèbre scénariste s’appuie pour cette nouvelle série de SF prévue en 4 tomes, sur le talent graphique de son compère des Technopères (8 tomes), Zoran Janjetov. Le dessinateur utilise cette fois un trait de dessin réaliste et précis, moins infographique, pour un rendu cohérent et convainquant de bout en bout. Les plans dantesques répondent une nouvelle fois présents (les vaisseaux p6 et p47, la cérémonie p10, les bizarreries des planètes p29 et p36) et c’est précisément ce qu’on attend de la science-fiction. Pour ceux qui auront lu entre les lignes, l’Ogregod est en vérité une (très) libre adaptation du roman Deux ans de vacances de Jules Verne ! (la trame est confirmée par le nom du vaisseau/navire : le Sloughi). Echouée en territoire inconnu et hostile (l’île est ici remplacée par cet « Ogregod » encore imprécis, mais au nom évocateur), une bande de djeunz va devoir apprendre à se respecter, s’organiser et ravaler son arrogance. Reste à voir la marge de liberté que s’accordera Jodo sur ce canevas…

voir la fiche officielle ISBN 9782756019413