parution 16 mars 2016  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Politique, Historique

La Poussière du plomb

Le parcours de vie d'un groupe de révolutionnaires né dans l'Italie des années 70. Un récit sans concession plein de réalisme. Une belle construction humaine et crédible sur le thème du terrorisme politique.


La Poussière du plomb, bd chez Delcourt de Labbé, Heinry, Robin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Dans l'Italie du tout début des années 70, les partis anciennement révolutionnaires, comme le parti communiste italien, envisagent de constituer des coalitions pour gouverner le pays, et s'éloignent naturellement de leur radicalité originelle. Des affrontements ont lieu avec des groupuscules d'extrême gauche qui prônent au contraire une révolution totale, une dictature du prolétariat. A la suite de l'occupation d'un amphithéâtre dans une faculté de Rome, un groupe se constitue autour de quelques militants impliqués à des degrés divers dans la contestation de rue. Michel en est un des grands organisateurs, déjà proche de Cesare, un petit délinquant qui lui fournit régulièrement des voitures volées pour de mystérieux commanditaires. Il propose au groupuscule d'utiliser une imprimerie mise à sa disposition pendant quelques semaines pour imprimer des tracts. Mais très vite, la police va faire irruption dans le restaurant où les militants ont l'habitude de se retrouver. Dès lors, les membres du parti communiste révolutionnaire uni pour la dictature du prolétariat vont multiplier les coups d'éclat violents et la fuite devant la police, tandis que des hommes influents vont étonnamment leur apporter un soutien logistique. C'est le début de la fuite en avant, à laquelle Marco et Marcello, les deux fils d'un militant traditionnel du PCI, vont prendre une part très active...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il ne faut chercher ni la morale, ni la vérité de l'engagement révolutionnaire dans ce long récit en forme de témoignage. Les idéaux radicaux se heurtent chaque jour de manière plus frontale à la réalité d'un monde qui ne laisse pas de place à l'idéologie pure, et les amènent à composer avec la réalité d'une société qu'elle veut transformer. La saga de Marcello, Cesare, Alberto, Michel et les autres est dans un premier temps racontée de manière très linéaire, nous emportant de plus en plus loin dans la radicalité du groupe de militants d’extrême gauche. Puis elle reboucle de manière brillante sur le début de cet album, et donne tout son sens au récit construit par Henri Labbé et Alexis Robin. Ce dernier joue un rôle fondamental dans le tempo de l'album en imposant les respirations et les séquences de transition qui comptent dans cette longue histoire inspirée de l'affaire Cesare Battisti. Sur plus de 200 pages, le dessinateur parvient à assurer la fluidité d'un scénario qui couvre plusieurs décennies, tout en maintenant une vraie qualité graphique. Ses visages en gros plan sont parfois visiblement inspirés du travail réaliste d'André Juillard, tandis qu'il parvient à ne pas rendre trop systématique l'économie de décors qu'impose un album aussi long. On referme ce livre avec le sentiment d'avoir véritablement appris des choses sur la nébuleuse d'un groupuscule révolutionnaire dans les années 70, lorsque l'idéologie politique utilisait les mêmes méthodes que la criminalité la plus banale. Tout en ayant vécu une expérience humaine exceptionnelle dans son déroulement, mais finalement banale dans sa dimension personnelle. Les auteurs ont par ailleurs réussi à construire un véritable récit dessiné, et totalement évité l'écueil de l'adaptation mécanique d'une histoire conçue pour un autre média. Un travail très complet, sincère et réaliste, que des dialogues justes et une absence totale de pathos rendent extrêmement crédible.

voir la fiche officielle ISBN 9782756041353