parution 17 novembre 2010  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Guerre, Historique

Le bois des vierges T2

Loup

L'énigmatique Clam a décidé d'aller tirer Aube de sa retraite du Bois des Vierges. Mais ici aussi les choses changent : la rébellion gonfle et tous ne sont pas les bienvenus. Féérique, sensuel et violent : une suite attendue mais réussie.


Le bois des vierges T2 : Loup (0), bd chez Delcourt de Dufaux, Tillier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2010

L'histoire :

La belle Aube a trahi... En se rendant complice, le jour même de ses noces, du meurtre de Loup-de-Feu son époux, occis par Salviat, son propre frère, elle a rompu la paix entre « poils et peaux ». La guerre éclate donc, à nouveau, entre Bêtes et Humains. Salviat tombe sous les lances des loups. Maître Arcan est banni par son seigneur et Aube ne doit son salut qu’en prenant la fuite. Elle se réfugie dans le mystérieux Bois des vierges où seules les jeunes femmes pures peuvent se mettre sous la protection des Faunes, Centaures et autres membres constituant le peuple des Carnicrocqs… La bataille fait rage. Les pertes sont nombreuses dans chaque camp et chacun cherche un héros fédérateur à qui se rallier. Les Hommes ont fait dépêcher Hugo, un des leurs, qui a pour mission de convaincre le Seigneur Clam, un énigmatique personnage mais prodigieux tueur de loups, de les aider. Mais le temps presse et les loups semblent prendre le dessus. Aussi, Hugo s’impatiente t-il de la décision de Clam, qu’il a accompagné dans son angoissant château. L’homme semble torturé, englué par un trop lourd secret et éperdument amoureux d’une jeune fille qui l’a rejetée jadis, en découvrant qui il était vraiment. Hugo découvre que la jeune femme n’est autre qu’Aube. Clam la croyait morte. Maintenant qu’il sait qu’elle s’est réfugiée dans le Bois des Vierges, il n’a plus qu’une seule idée : aller la chercher en préambule à toute autre action. Cependant, seuls vierges ou poils peuvent pénétrer dans ce mystérieux endroit : aucun problème pour notre tueur de loups…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après presque 3 ans d’attente, nous voilà récompensés du deuxième chapitre d’une saga de « poils et de peau » maniant l’art du conte et de l’imaginaire avec brio. En utilisant un univers mettant à égalité, sur le plan de l’évolution, êtres humains et animaux, le premier opus montrait quelques velléités romanesques, épiques et historiques, dans une presque métaphore des guerres de religions (un petit quelque chose rappelant Henri, Margot et la Saint Barthélémy…). Bien qu’omniprésente en filigrane, la lutte engagée entre animaux de « hautes et basses tailles » contre les humains reste ici une affaire de second plan (on ne voit d’ailleurs quasi pas l’ombre d’un loup…). Car c’est cette fois une balade au cœur du fameux Bois des Vierges qui nous est proposée. Habités par des êtres extraordinaires (faunes, centaures, harpies…) le lieu invite le récit à prendre les chemins du fantastique et de l’imaginaire avec beaucoup d’habilité, dans un endroit où justement, et à l’inverse, les habitants sont mi-humains, mi-animaux. Toujours servi par une voix off et des dialogues riches et travaillés, constellé de clins d’œil et de références à l’univers des contes, légendes et mythologies (Le petit chaperon rouge, La belle et la bête…), la rencontre entre Aube et son étrange sauveur est également riche de sensualité, d’érotisme et de poésie. Une belle ode à la différence en tous cas. Pour autant, l’ensemble ne se cantonne pas à un doux moment éthéré. Car si l’univers se gorge un peu plus de fantastique, il n’oublie pas de permettre au suspens ; à l’action ; aux rebondissements ou à la violence de nous tenir en haleine copieusement. Bref, palpitant, romantique, captivant et beau. Car évidemment Béatrice Tillier nous fait encore ici un joli cadeau : des paysages et décors détaillés, des personnages imaginaires particulièrement réussis, des cadrages planants et une héroïne belle à dévorer…

voir la fiche officielle ISBN 9782756019031