parution 01 septembre 2007  éditeur Delcourt  collection Machination
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Thriller

Le chant des stryges – cycle 2, T11

Cellules

Kevin rencontre enfin le puissant Weltman, ennemi juré des stryges, lequel lui propose un odieux marché. Suite d'un thriller fantastique à suspens, une nouvelle fois riche en révélations !


Le chant des stryges – cycle 2, T11 : Cellules (0), bd chez Delcourt de Corbeyran, Guerineau, Hédon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2007

L'histoire de la série :

Deux agents de terrains, Kevin Nivek et Debrah Faith, s’allient pour faire la lumière sur un mystère occulte et universel : l’existence des Stryges. Appelés anges, démons ou phénix au fil des âges, ces monstres ailés président à la destiné de l’humanité depuis toujours. Pourtant, l’un des hommes les plus puissants (et les plus vieux !) de la planète, Sandor G. Weltman, cherche à les vaincre. La clé de la vulnérabilité de ces créatures se trouverait dans le mythique grimoire de Vénoncius…

L'histoire :

Kevin, Debrah et Jill cherchent toujours à retrouver le grimoire de Vénoncius, dans lequel se trouverait la formule de destruction des Stryges, des créatures ailées démoniaques. Le légendaire ouvrage est en effet devenu depuis peu la possession du sulfureux Sandor G. Weltman, l’un des hommes les plus puissants de la planète, qui cherche à éradiquer les stryges. En se rendant à la Synthylab, une société de recherches moléculaires appartenant au groupe Weltman, ils ignorent alors qu’ils se jettent dans la gueule du loup : cet immeuble dépourvu de fenêtres est le repaire de Weltman ! Déguisé en coursier, Kevin Nivek est rapidement neutralisé par le lieutenant Reese, qui lui ferait volontiers payer la perte de la moitié gauche de son visage. Nivek a pourtant le privilège d’être conduit devant Sandor Weltman en personne, pour un entretien inattendu. Masqué par une combinaison stérile high-tech en raison de son grand âge (il est né en 1192 !) l’homme est courtois et lui propose un marché : Nivek lui livre Debrah Faith, contre la guérison complète de Mélinda, sa fiancée, qui sombre dans une catalepsie fatale suite au « baiser » d’un stryge. Obligé de trahir son alliée, Nivek ne le fait néanmoins pas sans certaines garanties : Jill, elle aussi atteinte par le « chant » d’un stryge, devra auparavant servir de cobaye…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A la fin du tome 11, nous avions abandonné Kevin Nivek en bien fâcheuse posture… avions-nous raison de nous inquiéter ? Le scénariste Eric Corbeyran poursuit son grand œuvre là où il l’avait laissé, dans un continuum narratif parfaitement cohérent et palpitant. Etant donné que le dessin de ce thriller fantastique est une nouvelle fois assuré par le trait réaliste et assuré de Richard Guérineau, le résultat se révèle une nouvelle fois un excellent moment de bande dessinée, pour tout public. Dans cet épisode, l’atmosphère de complot est pourtant moins omniprésente ainsi que, paradoxalement, les stryges eux-mêmes, qui ne font même pas une maigre petite apparition. Cette absence est néanmoins largement compensée par des révélations dignes d’intérêt. Pensez, en un seul album, Debrah et Nivek rencontrent (enfin !!) leur ennemi, Jill est sauvée, le destin de Melinda se joue, le message codé du grimoire est déchiffré et, cerise sur le gâteau, figurez-vous qu’au terme de ce 11e opus, on connait enfin le visage du sulfureux Sandor G. Weltman ! Impatiemment attendu depuis le premier tome, et surtout lourd de sens, ce coup de théâtre final et mérite désormais d’être éclairci en profondeur. Parallèlement, Corbeyran se livre à un petit jeu de transfert de notoriété : alors que Weltman gagne un peu de notre respect, Abeau et Cylinia inspirent désormais plus de méfiance. L’habile scénariste relance également le mystère autour de Debrah Faith… Quel secret réprime-t-elle pour que Weltman s’y intéresse de si près ? Que cachent ces fameux gants qu’elle ne quitte jamais ? De source sûre, cette révélation devrait éclairer le futur tome 12, dernier volume du second cycle…

voir la fiche officielle ISBN 9782756005768