parution 16 juin 2004  éditeur Delcourt  collection Machination
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Thriller

Le chant des stryges – cycle 2, T8

Défis

Nos héros se mettent en quête du grimoire de Venoncius - indispensable pour contrôler les Stryges - détenu par l'énigmatique Sandor Weltman. 8e tome sur 18 d'une série toujours habilement distillée...


Le chant des stryges – cycle 2, T8 : Défis (0), bd chez Delcourt de Corbeyran, Guerineau, Ruby
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2004

L'histoire de la série :

Deux agents de terrains, Kevin Nivek et Debrah Faith, s’allient pour faire la lumière sur un mystère occulte et universel : l’existence des Stryges. Appelés anges, démons ou phénix au fil des âges, ces monstres ailés président à la destiné de l’humanité depuis toujours. Pourtant, l’un des hommes les plus puissants (et les plus vieux !) de la planète, Sandor G. Weltman, cherche à les vaincre. La clé de la vulnérabilité de ces créatures se trouverait dans le mythique grimoire de Vénoncius…

L'histoire :

En l’an 1269, l’inquisiteur Bertaire de Fondfroide découvrait l’existence d’êtres chtoniens particulièrement effroyables, les Stryges. Après avoir consacré sa vie à étudier ces démons ailés, dont la destinée est intimement liée à celle des hommes, il a rédigé un manuscrit contenant l’ensemble de ses connaissances. Considérés par l’Eglise comme démoniaques, ces écrits impies furent enfermés dans une crypte scellée, puis oubliés. Quelques siècles après, le grimoire de Venoncius réapparaît curieusement sur une île bretonne, avant d’être violemment dérobé dans un monastère des Highlands. A la tête du commando responsable de ce coup d’éclat, le lieutenant Reese s’avère être l’homme de confiance d’un certain Sandor Weltman. Ce milliardaire, à la tête d’un véritable empire industriel pharmaceutique, a décidemment beaucoup d’ennemis. Car de leur côté, Kevin, Debrah et Jill sont contactés par deux mystérieuses personnes agées. Ces dernières leur livrent un début de piste pour atteindre Weltman, contre la promesse de leur remettre le précieux manuscrit…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si le chant des Stryges connaît un succès aussi phénoménal, c’est certes en raison d’un scénario parfaitement dosé pour tenir les lecteurs en haleine, mais également grâce à un dessin réaliste très réussi. Ce huitième tome peut se décomposer en deux temps. Premièrement, Nivek, l’ombre et leur nouvelle alliée Jill, reprennent la chasse aux Stryges, abandonnée à la fin du premier cycle. Une nouvelle fois, Eric Corbeyran parvient à ménager le suspens, tout en dévoilant un maximum de zones d’ombres. Car, enfin, le scénariste met en place un cross-over entre les 3 séries qui composent l’univers des Stryges (Chant des Stryges, Maître de jeu et Clan des chimères). Après ces quelques explications, « l’ombre », qui a maintenant un nom, Debrah Faith, monopolise l’action. Remarquable de constance, le dessin est plus percutant et rythmé que jamais. Bref, il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce nouvel opus, si ce n’est un changement de format particulièrement inopportun au deuxième tome du second cycle (???). D’autant plus que la couverture est plutôt loupée. Cela n’enlève rien à la qualité de cette série qui tient toutes ses promesses. Tant mieux, car elle est censée s’étaler sur 3 cycles de 6 tomes chacun. A raison d’un épisode par an, il faudra attendre 10 ans pour connaître la fin… rargh !

voir la fiche officielle ISBN 9782847894608