parution 17 avril 2013  éditeur Delcourt  collection Machination
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Thriller

Le chant des stryges – cycle 3, T15

Hybrides

Debrah décide de perpétrer la race des Stryges, coûte que coûte. Mais beaucoup vont s’y opposer… même au sein de son propre camp. Suspense, paranoïa et révélations : la série n’a rien perdu de son mordant !


Le chant des stryges – cycle 3, T15 : Hybrides (0), bd chez Delcourt de Corbeyran, Guerineau, Fogolin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire de la série :

Deux agents de terrains, Kevin Nivek et Debrah Faith, s’allient pour faire la lumière sur un mystère occulte et universel : l’existence des Stryges. Appelés anges, démons ou phénix au fil des âges, ces monstres ailés président à la destiné de l’humanité depuis toujours. Pourtant, l’un des hommes les plus puissants (et les plus vieux !) de la planète, Sandor G. Weltman, cherche à les vaincre. La clé de la vulnérabilité de ces créatures se trouverait dans le mythique grimoire de Vénoncius…

L'histoire :

Chrys est envoyé par Debrah pour capturer le dangereux Sinner. Cependant, l’hybride se méfie car il est protégé par de nombreux hommes de main. Chrys doit employer toute son habileté au combat pour les éliminer. Cependant, dans la confusion, Sinner parvient à s’enfuir. Chrys n’a toutefois pas tout perdu : il parvient à libérer quelques prisonniers, dont Kevin Nivek ! Dans le même temps, Debrah capture une Stryge femelle avec l’aide de Tom. La mission manque toutefois de mal tourner puisque Tom perd du temps en s’emmêlant avec le filet qui devait capturer la créature. Debrah est furieuse contre lui et Tom se sent persécuté. D’autant qu’il est secrètement amoureux d’elle. Debrah est également très tendue à l’idée de retrouver Kevin Nivek. Jill suggère de le punir durement pour sa trahison…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au bout de quinze tomes, Corbeyran parvient toujours à maintenir l’intérêt et le suspense. Le début de l’album est tonitruant et le puissant Chrys (aux faux airs de Chabal) fait parler la poudre dans une scène d’action impressionnante. Le ton est très vite donné et rappelle toutes les tensions et les manipulations qui lient les différents camps entre eux. Malgré un début guerrier et violent, le reste du tome 15 sera essentiellement une guerre des nerfs. Les camps s’opposent à distance pour une lutte invisible : Debrah tente de faire revivre les Stryges, tandis que Sinner s’emploie à les éliminer jusqu’au dernier. Le climat est celui de la paranoïa, tant les turpitudes et les trahisons sont nombreuses. Ainsi, Debrah et ses hommes poursuivent Sinner, qui est lui-même poursuivi par d’autres agents. Même au cœur des organisations, personne n’est fiable : Debrah l’a bien compris et elle se méfie de tout le monde, dont le fameux Kevin Nivek, qui est devenu bien étrange depuis sa captivité. Cette ambiance lourde et étouffante est renforcée par la thématique centrale de l’épisode : les expériences scientifiques. Sorte de nouveau Frankenstein, Debrah tente de réanimer la lignée des Stryges. Au gré des pratiques de laboratoire et des échanges avec les autres peuples, l’intrigue dévoile de plus en plus de vérités sur les Stryges et les hybrides, leur naissance et les rapports avec l’homme au fil de l’histoire. Corbeyran mêle savamment suspense et longues scènes de dialogues explicatifs. Les nombreux échanges entre les hommes de main de Débrah sont pleins de finesse, puisqu’ils dévoilent les caractères bien trempés de chacun tout en créant un climat de suspicion et de doute. Toujours bien servi par le dessin efficace et nerveux de Richard Guerineau, le récit avance de plus en plus vers un dénouement que de nombreux lecteurs attendent avec impatience. Mêlant planches pleine de rythme et grandes cases surprenantes et exotiques, Guerineau s’applique à restituer cette atmosphère tendue proche des films Alien. Laissez-vous charmer par le Chant des Stryges !