parution 01 janvier 2008  éditeur Delcourt  collection Jeunesse
 Public ado / adulte  Thème Conte - Féerie, Chronique sociale, Historique

Le roman de Renart T2

Le puits

Oiseaux, ours et loups feraient bien de se méfier de la perfidie de sire Renart, le rusé goupil. Un nouveau recueil adapté de la célèbre satire moyenâgeuse, à destination du jeune public...


Le roman de Renart T2 : Le puits (0), bd chez Delcourt de Mathis, Martin
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Drouineau le moineau vient quémander de l’aide à Renart, car ses 9 oisillons sont très malades. Se targuant d’avoir beaucoup appris au cours de ses voyages, et notamment en matière de médecine, Renart accepte volontiers. Il a néanmoins une petite idée derrière la tête et dupe avec tout le savoir-faire qu’on lui connait le volatile désespéré. Car une fois sur place, Drouineau confie un à un ses enfants à Renart… qui s’empresse, montrant son dos, de les croquer par derrière…
Affamé, Renart erre nuitamment autour d’un monastère. Là où il y a des moines, il y a à manger. Il pénètre par une brèche, se faufile dans le poulailler, tord le cou à trois poulettes et s’en repait de deux sur place. Se réservant la troisième pour plus tard, il file ensuite vers le puits, car manger donne soif. Le rebord est gelé, il glisse et tombe au fond ! C’est alors que le loup Ysengrin suit la même logique stomacale. Il pénètre dans l’abbaye, trouve la poule abandonnée de Renart, l’avale et se trouve assoiffé. Or, en se penchant au-dessus du puits, il découvre Renart se baignant au fond. Ce dernier se méfie du retour de bâton d’Ysengrin, car il a abusé des mauvais tours à son encontre. Il ruse donc une nouvelle fois, et lui annonce qu’il est mort et que le fond du puits est un lieu de délices. Il daigne toutefois le partager, si Ysengrin y descend sur le seau attaché à la corde…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ah le fieffé Renart ! (oui, avec un t au bout, du germanique « Reinart ») Au moyen-âge, la perfidie du personnage marqua tant les esprits, qu’on en débaptisa le mammifère carnivore roux auquel il se référait, de goupil en renard (avec un d, cette fois). Dans ce second recueil (sur 3 prévus), les auteurs poursuivent la retranscription des récits médiévaux du prince de l’entourloupe, dans une version « expurgée » à destination d’un large public. Car la trilogie est en effet éditée dans la collection Jeunesse de Delcourt… Or dans la version originale, certaines séquences ne sont en effet pas spécialement destinées à nos chères têtes blondes (notamment celle qui conduit Renart à bloquer la tête de Hersent dans un terrier, pour en abuser par derrière…). Précurseur de Benjamin Rabier et même de Jean de la Fontaine, la satire animalière se voulait également (et avant tout) critique à l’égard du pouvoir, essentiellement religieux à l’époque. En ce sens, les auteurs mettent enfin en scène un moine berné par Renart. Mais la diatribe anticléricale demeure elle aussi très en retrait de cette adaptation. Jean-Marc Mathis adapte néanmoins respectueuse et (donc) délicatement des historiettes drôles, retorses, voire légèrement sadiques ou cruelles (dans la première d’entre elles, Renart bouffe les 9 oisillons de Drouineau !). Nulle morale ici-bas : Renart profite toujours de tout et des autres, avec un sens aigu de la fourberie. Dans un genre radicalement différent, sous le pseudo de Matrix ( ! ) le dessinateur Thierry Martin a déjà réalisé le Pil, avant de coloriser Vincent mon frère mort-vivant pour Jean-Marc Mathis. Il fait ici montre d’un style moderne et sobre, nettement plus mature et lisible, rehaussé de manière tout aussi concise par de rares teintes froides et fades (la majorité des saynètes se déroule en hiver). Plus qu’un recueil à attendre…

voir la fiche officielle ISBN 9782756009452