parution 01 mars 2003  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Chronique sociale

Les ames d'Helios T1

Le ciboire oublié

A bord d’un vaisseau spatial échoué et délabré, une jeune fille courageuse lutte pour gagner un peu de dignité. Résolument futuriste et impitoyable.


Les ames d'Helios T1 : Le ciboire oublié (0), bd chez Delcourt de Saimbert, Ricci
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2003

L'histoire :

Helios est un vaisseau spatial gigantesque échoué depuis très longtemps sur une planète hostile. Rongé par la rouille, lentement entamé par de répugnants parasites meurtrier, son état de délabrement est critique. Toutefois, la vie continue pour les milliers d’êtres humains à son bord. Une société injuste et barbare, qui repose sur la peur d’un pouvoir religieux intégriste s’est organisée. Mira la putain nourrit une ambition démesurée pour sa fille Ylang : elle veut qu’elle devienne un Dragon, entendez une experte au maniement des armes, chargée de faire respecter l’ordre à bord. Courageuse, Ylang est pourtant une jeune fille bercée d’illusion.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Qu’on est bien en ce début de 20e siècle, en train de lire cette BD au coin du feu ! Le monde imaginé par Saimbert et mis en image par Roberto Ricci ne fera pas d’envieux : organisation sociale de castes, ordre morale dictatorial, exécutions sommaires, injustice banalisée, hygiène précaire, maladies vénales, gaz toxiques, monstres baveux... Heureusement, la candeur de l’héroïne apporte une bouffée d’oxygène (et c’est bien autour de cet axe que compte se développer la série, prévue en 4 tomes). Ce premier opus essentiellement centré sur la mise en place des éléments, est un poil trop manichéen. Le graphisme, irrégulier, fait penser à l’adaptation d’Alien sur des architectures gothiques. Le traitement de la couleur, blanc-gris, quasi mono-chromique, rend certaines planches magnifiques. Pour le reste, une foultitude de bonnes références à la littérature ou au cinéma de science-fiction viennent à l’esprit (1984, Dune, Brazil). Certaines scènes un peu chaudes (juste un chouillas) réservent toutefois ce premier tome à un public averti.

voir la fiche officielle ISBN 9782840558965