parution 01 janvier 2007  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Les âmes sombres

Une gentille mamie un peu illuminée intègre une bande de SDF dirigée par un homme hargneux et sans scrupules. Une chronique sociale aigre-douce, doublée de points de vue sur le sens de la vie...


Les âmes sombres, bd chez Delcourt de Vlieger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2007

L'histoire :

Mélodie est une grand-mère toute gentille qui écoute toujours ses petites voix intérieures. Et si ces dernières lui disent d’aller à Bruxelles, Mélodie va à Bruxelles, en auto-stop, sans vraiment se soucier de la logistique une fois sur place. Sur un banc public, elle fait la connaissance et se noue d’amitié avec une clandestine slave. Cette dernière la ramène à son squat, une bicoque abandonnée en bordure d’un terrain vague. Plutôt bien accueillie dans cette nouvelle famille, elle se voit attribuer une couche plutôt confortable. Avant de s’endormir, elle lit au hasard, comme chaque soir, une maxime dans son dictionnaire de dictons, histoire de méditer sur la leçon du jour. Puis elle s’effondre, épuisée par son périple. A son réveil le lendemain, le squat a changé de « locataires ». Elle ignore que la veille au soir, les slaves se sont fait violemment délogés par Ralf et sa bande. A Bruxelles, Ralf est la terreur des autres SDF. Son credo : prendre et se payer sur le dos d’autrui, agressant au besoin sans distinction, pour tout ce que la vie lui fait endurer. Ralf n’a ni dieu, ni maître ; sa seule famille, ce sont ses poings. Mélodie mesure instantanément qu’en compagnie d’un loulou pareil, elle marche en permanence sur des œufs. Elle amadoue d’emblée ces nouveaux « colocataires » en leur préparant un bon gueuleton…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au sein de la prestigieuse collection Mirage, ce one-shot social signée Marc Vlieger (L’échangeur) livre un peu la même humanité que chez Davodeau. Tout d’abord, le dessin réaliste reste néanmoins sensible et poétique, parfaitement ajusté au récit. La chronique est alors portée par deux personnages phares, qui n’ont pourtant rien en commun. D’un côté, la gentille mamie Mélodie, un peu fada sur les bords, suit ses petites voix intérieures et décide de son destin en fonction de la maxime du jour (comme Rahan suit la direction indiquée par son coutelas d’ivoire). De l’autre, Ralf, chef de bande charismatique et hargneux, est porté par une philosophie radicale : il prend le maximum possible sur la vie, sans scrupule. Inévitablement, on éprouve une infinie tendresse pour la première et un sentiment de révolte quand au comportement du second. Humanisme versus égoïsme ? Si le récit sombre par moment dans le manichéisme, il évite néanmoins de tirer des leçons de morale ou de société. Ralf et Mélodie traversent cette histoire sans changer d’un iota. Sur ce point, le grand vainqueur reste un troisième personnage, Brice, à qui la présence de Mélodie permet de sortir de l’emprise de Ralf. Cependant, au-delà de la chronique sociale, Vlieger nous donne à appréhender des visions distinctes du sens de la vie, et pas seulement au sein d’une communauté de SDF. D’où vient-on, que sommes-nous, quelle voix/voie suivons-nous chacun ? « On marche dans des rues toutes droites sur une planète qui tourneboule dans l’espace avec ses copines ! » Il parait juste un peu étrange par moment que ces âmes en lambeaux aient le verbe si facile pour nous transmettre d’aussi brillantes conceptions philosophiques. Une belle histoire, intelligente et tourmentée, en 110 planches.

voir la fiche officielle ISBN 9782756006703