parution 01 avril 2008  éditeur Delcourt  collection Insomnie
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Esotérique, Thriller

Les cercles d'Akamoth T4

L'archange noir

Aidé par une journaliste et par une expérience vaudou, Edgar perce le mystère de l'ectoplasme tueur et démantèle un projet sectaire démentiel. Conclusion riche en révélations d'un thriller ésotérique...


Les cercles d'Akamoth T4 : L'archange noir (0), bd chez Delcourt de Le Galli, Michalak, Gonzalbo
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Flic noir intègre, Edgar Harris s’est lancé dans une enquête à haute tension : l’affaire des sans-âmes. Des dizaines d’hommes et de femmes sont en effet retrouvés nus et atones, errant dans les rues de Los Angeles, comme vidés de leur énergie vitale. Edgar a déterminé qu’une secte néo-gnostique appelé la Nouvelle Alliance, prônant l’avènement le Lucifer-Akamoth sur terre, était à l’origine de ces troubles. Ses investigations se sont néanmoins révélées particulièrement catastrophiques pour sa vie personnelle : sa femme et sa fille ont été victimes de la secte et c’est lui qui est accusé de leur double crime. Traqué par les autorités, réduit au vagabondage, il est alors épaulé par son frère William, membre d’un gang, et par la journaliste Raquel Kalisha. Il accepte alors de se prêter à une cérémonie rituelle orchestrée par sa mère, grande prêtresse vaudou. Durant sa transe, il entre en contact avec sa femme et sa fille qui le délivrent de son fardeau psychologique. Une descente de police impromptue s’ensuit et conduit à la mort de William et à la blessure par balle de son amie Ann. Il cherche aussitôt à venger cette nouvelle tragédie en rendant visite musclée à un ex-collègue. Il fait alors une découverte stupéfiante…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce dernier épisode, le héros flic Edgar, au fond du trou, voit enfin son enquête progresser, grâce au soutien de sa famille, à la proche collaboration (hum…) d’une journaliste qui vire de position, et à ses propres découvertes. L’intrigue reprend pourtant de curieuse manière, puisqu’on assiste à son assassinat filmé ! Le faux-semblant scénaristique est manifeste et la suite en flashback s’emploie en effet à révéler un à un les mystères de ce thriller ésotérique, apportant enfin tous les éclairages nécessaires à sa résolution. A la suite de ce héros tragique, nous autres lecteurs découvrons le projet démentiel et ignoble d’une secte satanique mégalo et nous nous réjouissons d’avoir enfin l’explication fantastique à l’ectoplasme carbonisé qui nous faisait mariner depuis le début. Bref, ce quatrième et dernier épisode, celui de toutes les révélations, est sans conteste aussi bon que le premier, sinon meilleur. D’un point de vue narratif, Michaël le Galli aurait sans douté gagné à condenser les épisodes 2 et 3 en un seul, pour former une trilogie fantastique totalement réussie. Peu importe, l’ensemble de la série se révèle d’une belle cohérence et se laisse lire avec intérêt. Ces Cercles d’Akamoth auront également permis de confirmer le talent graphique d’Emmanuel Michalak, aux crayons (l’encrage étant assuré sur ce tome 4 par Fabio Bono), pour l’esthétique réaliste. En sus d’un trait sûr et régulier, la mise en scène, les mouvements, les proportions, les cadrages sont également totalement maîtrisés. Quelques séquences et images fortes (le labo en pleine page, le rite vaudou…) resteront longtemps en mémoire. On a hâte de retrouver l’artiste sur un nouveau titre (et ailleurs que sur les story-boards peu gratifiants de Watch)…

voir la fiche officielle ISBN 9782756006123