parution 01 novembre 2008  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Les chroniques de Sillage T6

En mission sur la planète TRI-JJ 68 (Sillage tome 3), Nävis perdait un espoir de comprendre son espèce et découvrait le grand amour. Un épisode charnière de sa vie, décliné ici en 5 focus intéressants, ciblés sur le sens de la vie...


Les chroniques de Sillage T6, bd chez Delcourt de Buchet, Morvan, Porcel, Tébo, Shang, Picault, Wasterlain, Studio 9, Aintzane, Bengal, Lerolle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Mémoire noyée : Nävis a réussi à convaincre son ami Komérin, de l’accompagner sur la planète de givre TRI-JJ-68 pour une opération commando très personnelle, à hauts risques. En effet, elle espère retrouver des traces de son espèce, les humains, dans les ruines sous-marines de la base du « père » (voir tome 3). Ce généticien humain avait en effet modifié l’espèce autochtone avec ses propres cellules, afin que des générations de clones lui restaurent un vaisseau. Mais la moindre incursion sur cette planète est rapidement localisée par des militaires surentraînés à surveiller ce genre de « pillage »…Les dents de l’espace : Nävis s’est faite piéger par son ami Rib’Wund, en acceptant une mission d’un genre nouveau : pénétrer à l’intérieur d’un Kraptor femelle en vie ! Car cet organisme de l’espace gigantesque, monstrueux et agressif, est en voie d’extinction. La préservation de l’espèce passe alors par la neutralisation in utero de l’animosité naturelle réciproque des rejetons jumeaux que la kraptor porte en elle… Or, pour cela, rien de telle qu’une ponceuse pour leur limer les canines ! Rageant en solitaire, passant par des boyaux et autres valvules immondes, elle doit endurer des explosions de suc gastriques, des nano-machines géantes (proportionnellement), des odeurs pestilentielles…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le cinquième recueil de Chroniques dans l’univers culte de Sillage trouve cette fois une véritable cohérence narrative en abordant des thématiques et une époque restreintes de la vie de Nävis. En effet, tout ici se noue autour de l’idée d’amour, de maternité, de sens de la vie… Et pour cela les papas scénaristes, Jean-David Morvan et Philippe Buchet se sont concentrés sur le troisième opus de la saga, Engrenages. Pour mémoire, dans cet épisode, l’un des plus intéressants de la série, des autochtones génétiquement modifiés à l’aide de souches humaines, connaissaient un développement industriel et (hélas) militaire sur-boosté. La jeune héroïne tombait alors amoureuse de Clément Vildieu, un être génétiquement proche de sa race. Les 5 courts récits présents tournent autour de cet épisode clé de sa vie : en Clément se niche sans doute le passé de son espèce ; en Clément réside peut-être un potentiel avenir commun ; vers Clément semblent converger chacune de ses pensées au présent. Les cinq récits se distinguent néanmoins clairement de par leur ton et surtout leurs formes. Le concept veut en effet que chaque historiette soit confiée à des artistes invités : l’aventure commando avec Francis Porcel (voir premier résumé ci-dessus) ; le délire humoristique presque scato, logiquement sublimé par Tébo (voir second résumé ci-dessus) ; une expérience un peu ésotérique au milieu d’espèces ectoplasmiques par Marc Wasterlain ; une parenthèse résurgente et future beaucoup plus grave par Shang (un dessinateur à surveiller) ; et enfin, une idée de la maternité par Aude Picault, très troublante malgré un dessin enfantin. Cette homogénéité thématique contribue sans doute à faire de cet opus le meilleur Chronique de Sillage depuis le début de cette série parallèle…

voir la fiche officielle ISBN 9782756003153