parution 15 janvier 2014  éditeur Delcourt  collection Ex-libris
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Les enfants du Capitaine Grant, de Jules Verne T3

Les aventuriers sont sur le point d’abandonner leurs recherches au moment où ils se rapprochent le plus du capitaine Grant. Un final appliqué à représenter les escapades en mer...


Les enfants du Capitaine Grant, de Jules Verne T3, bd chez Delcourt de Nesme
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2014

L'histoire :

A cause du piège tendu par Ayrton, l’équipée qui recherche le capitaine Grant se retrouve sans bateau, échouée en pleine Australie dans la ville de Twofold. Mary et John ne savent plus que faire. Il leur faut pour l’instant abandonner les recherches sur le capitaine Grant. Lady et Lord Glenervan doivent revenir en Europe informer l’Angleterre de la disparition du Duncan. John se résout à l’évidence, mais il promet à Mary qu’il reprendra un jour ses recherches pour retrouver son père. Les compagnons d’aventure trouvent donc un navire en partance pour Auckland, le Macquarie. Le capitaine du vaisseau, Will Halley, est un homme détestable qui ne pense qu’à l’argent. Le voyage se révèle très vite difficile, car une tempête se prépare et le navire est bien loin d’être aussi résistant qu’il n’y paraît. Les amis de Mary et John sont désespérés devant tant de déveine... mais le géographe Paganel est plongé dans ses pensées et semble bien loin de se soucier de la situation. Pourtant, pendant la nuit, la tempête fait rage et le bateau tangue de plus en plus dangereusement. Le retour en Europe promet d’être mouvementé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Trois ans après le tome deux, Alexis Nesme achève enfin son adaptation en BD animalière du célèbre roman de Jules Verne, Les enfants du capitaine Grant. Comme les deux précédents tomes, l’auteur offre une prestation graphique éblouissante. L’album en lui-même est superbement esthétique, imitant les célèbres versions reliées cuir Hetzel. Le tout est agrémenté de cartes anciennes et plonge le lecteur dans ce XIXème siècle fantasmé où aventure et voyage ne faisaient qu’un. Surtout, le dessin est toujours remarquable. Dans des couleurs directes raffinées et pleines de poésie, le graphisme marque une évasion en soi. Les cases sont travaillées avec une minutie digne des grands graveurs de l’époque (qui illustraient aussi les livres de Jules Verne). Le tout est sidérant de détails, de décors grandioses et d’enluminures du plus bel effet. Certaines planches sont de véritables tableaux : vous vous laisserez facilement guider par la beauté du trait, au cours d'un voyage imaginaire envoûtant. Tout est si beau et délicat qu’on remarque à peine que les personnages sont représentés en animaux. A ce titre, l’art de Nesme suffit à lui seul à retranscrire le souffle de l’aventure et l’imagination foisonnante de Verne. Pour le coup, le texte devient presque une émanation du dessin – comme si les rôles étaient inversés. La beauté plastique est tellement phénoménale qu’elle en éclipse le reste : le voyage visuel laisse de côté tout suspense ou découverte extraordinaire. La psychologie des personnages est également assez plate. Ce voyage est donc plus exotique que passionnant, féerique que trépidant. Les actions s’enchaînent sans profonde passion et l’on a plus l’impression d’ouvrir un très bel album de photos qu’un récit d’aventures. Il faut dire aussi que ce roman de Verne n’est pas le plus marquant de son œuvre. Il sert essentiellement de prétexte pour un voyage passant par les sept mers. Sur ce point, le lecteur sera largement servi avec cette adaptation des plus respectueuses.

voir la fiche officielle ISBN 9782756010557