Les petits riens de Lewis Trondheim T5 : Le Robinet musical (0), bd chez Delcourt de Trondheim ©Delcourt édition 2011

Les petits riens de Lewis Trondheim T5

Le Robinet musical

Voyages à gogo et instantanés du quotidien alimentent une nouvelle fois ces pas-grands-choses qui donnent incontestablement tout son sel à la vie. Une nouvelle agréable fournée de Petits riens.

L'histoire : Certains se plaignent d’un réveil brutal à 5h00 du matin à l’appel du muezzin. Pas marrant, mais exotique au moins. Dans les mêmes circonstances et au même endroit, c’est une clim mal réglée, des chats hurleurs ou un coq matinale qui, eux, réveillent notre auteur de BD préféré… Enfin ! Il a au moins la chance de pouvoir voyager : l’incroyable privilège d’écouter au coucher du soleil, sur une plage de Mayotte, un copain philosopher en effritant une merde séchée du bout des doigts. Mieux encore : qui peut se vanter d’explorer seul la jungle pour goutter au délice d’observer à quelques mètres à peine, le jeu d’un petit lémurien ? Qui hein ? Les touristes qu’il aperçoit à son retour se laissent manger dans la main par une bande de makis peu farouches et enjoués ? Oui d’accord mais c’est quand même mieux que d’être à Strasbourg avec une valise cadenassée et la clef du verrou dans une poche de pantalon soigneusement rangé dans le bagage en question. Alors pour se réconforter et jeter bien loin tous ces vilains petits tracas, pourquoi ne pas tenter un exploit à sa portée ? Manger au resto sans se tacher, par exemple…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  5e salve de Petits riens, ce nouvel opus poursuit l’exploration « in vivo » du quotidien de cet étonnant dessi-narrateur, au rythme de saynètes maniant habilement humour, autodérision et sens de l’observation. Les amateurs de l'exercice (régulièrement distillé sur le blog éponyme) ne trouveront rien de bien neuf à grignoter. Mais ils se satisferont une nouvelle fois du moment agréable que les tribulations ordinaires de l’auteur leur auront fait passer. A nouveau, d’ailleurs, c’est bien le choix de livrer ces vécus si disponibles pour tout un chacun qui fait le sel de la série : la force d’avoir pu enclencher le bouton « pause » pour se saisir de ces moments sans nombrilisme et de nous permettre de nous les réapproprier. Aspirateur à « tête » rigolote, WC à notice réfractaire, chambres d’hôtels capricieuses, contemporains, fuite d’eau et nombreuses « photographies » de voyages (Canada, USA, Océan Indien, Japon… : le veinard, comme il le souligne lui-même, voyage 8 pages sur 10…) alimentent ici toute la réflexion. Peut-être, cependant, de manière un peu moins « claquante » qu’à l’accoutumé : un peu moins cynique, un peu moins parano, un peu moins hypocondriaque, un peu moins marrant… Mais toujours servi par une narration brillante, capable en très peu de textes, de couleurs et de traits, de nous faire passer le témoin. A nous de nous en saisir convenablement pour, à notre tour, préserver le plus longtemps les qualités enfantines que sont curiosité et imagination.

  • scénar dessin


20 avril 2011



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 11.50-5% = 10.93

sur


Les petits riens de Lewis Trondheim T5 : Le Robinet musical (0), bd chez Delcourt de Trondheim ©Delcourt édition 2011

06 avril 2011

Delcourt

Shampooing

voir la fiche officielle

9782756020907

ado / adulte

Chronique sociale, Roman graphique