parution 08 septembre 2010  éditeur Delcourt  collection Humour de rire
 Public ado / adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Les pieds nickelés T2

Bio-profiteurs

En pleine grippe du pigeon et surveillance renforcée du moindre éternuement, Ribouldingue fait une allergie. Une bonne occasion pour que tout le monde passe au bio. Suite drôle et rythmée des nouvelles aventures du célèbre trio.


Les pieds nickelés T2 : Bio-profiteurs (0), bd chez Delcourt de Trap, Oiry, Chedru
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2010

L'histoire :

La baguette sous le bras et promenant par bon matin sa gentille gueule de bois, notre ami Filochard se fait agresser par une bande de pigeons qui en veulent à sa miche. Même combat pour Ribouldingue, contraint de poursuivre sur les toits un volatile du même acabit pour récupérer un tire-bouchon volé par l’animal. Il faut dire que l’oiseau ne crée pas des problèmes qu’à nos lascars. Porteur d’une grippe coriace qui effraie la population, il ennuie, en effet, la capitale entière depuis plusieurs semaines. Ce sont les fameux agents du Service de Lutte contre l’Invasion Pandémique, les gars du SLIP, qui sont chargés d’exterminer l’animal et de mettre en quarantaine tous ceux qui présentent des signes de contamination. Problème : Ribouldingue éternue dés qu’il culbute le moindre godet de piquette. Aussi ne tarde t-il pas à se faire conduire manu-militari à l’hôpital pour une batterie de tests et examens. Mais mis à part des gamma GT à bloc, il n’a rien. Le voici donc mis à la porte de l’établissement avec ses éternuements. Perspicace, il découvre à force d’enquêtes et de litrons ingurgités, la raison du dérangement : une allergie sévère à l’alcool. Une catastrophe, un cataclysme, un tremblement… A moins que le bio ne vienne à sa rescousse et ne donne à tous un paquet d’idées.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après les problèmes du logement, le plus célèbre trio d’escrocs de la bande dessinée se fait un devoir de vérifier si tout le monde il est « bio ». Les gentillesses pourront bien attendre, quant à elle, le principal étant de pouvoir gratter ici ou là quelques billets dans la combine… Fraichement remis en selle sous la plume et les pinceaux du tandem de choc Trap/Oiry, les filous se faufilent impeccablement dans l’actualité, comme ils ont toujours su le faire. La « Bobo-bio » attitude, est évidemment ciblée, mais plus vastement l’aseptisation de nos sociétés via (entre autres) un super gros clin d’œil à l’épisode H1-N1 (savoureusement devenu ici grippe du pigeon… on se demande bien pourquoi). Le propos sert la démonstration que le risque zéro a pris le pas sur le plaisir, dans notre société. L’angle choisi, quoiqu’il en soit, ouvre comme prévu les portes à des situations cocasses, drôles ou « poils à gratter » avec beaucoup de rythme. Le relief des textes et des dialogues, à mi-chemin entre un argot à l’ancienne et un jargon « djeuns », est un véritable petit bonus. Bien plus efficace et moins « dissonant » que précédemment, en tous cas. De la même façon, on sent une réelle envie d’oser gratouiller ce trio d’intouchables. Ribouldingue, par exemple, s’offre à nous bien plus qu’il ne l’avait fait 100 ans durant. Son allergie à l’alcool y est peut-être pour beaucoup… Mais c’est en agissant de la sorte, en tous cas, que nos deux auteurs nous menotteront (c’est un comble !) définitivement à cette Nouvelle bande des Pieds Nickelés. Seul regret : 30 planches « uniquement ». Les auteurs promettent qu’en agissant ainsi, ils ne devraient pas tarder à nous livrer leur 3e salve (dans 9 mois), Expulsés-volontaires pour un voyage au Congo.

voir la fiche officielle ISBN 9782756020808