parution 13 janvier 2016  éditeur Delcourt  collection Mirages
 Public ado / adulte  Thème Sentimental

Love Story à l'iranienne

En Iran, malgré l’arrivée au pouvoir de Hassan Rohani, la liberté d’aimer est plus que jamais la cible du régime. 10 témoignages de jeunes recueillis par Jane Deuxard et mis en image par Deloupy. Un reportage politique qui touche en plein coeur !


Love Story à l'iranienne, bd chez Delcourt de Deuxar, Deloupy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Love Story à l’iranienne compile les témoignages d’iraniennes et d’iraniens prisonniers d’un régime encore trop répressif, malgré l’arrivée des réformateurs au pouvoir.
Gila, 26 ans, centre de Téhéran : Gila et Mila sont amoureux depuis 8 ans. Ils racontent qu’ils doivent se cacher pour avoir des rapports sexuels incomplets. Gila évoque sa mère très conservatrice, qui aurait voulu un mariage arrangé. Heureusement que le père de la jeune fille est intervenu auprès de son épouse pour changer la donne…
Saviosh, 20 ans, Téhéran : Saviosh est serveur dans un café huppé. Il est fan de musique occidentale comme les Pink Floyd. Malheureusement, la musique est bannie sauf si elle est religieuse. Il a appris tout seul à jouer de la guitare électrique. Sa copine habite à 5-6 heures de route. Leurs parents ne sont pas au courant…
Vahid, 26 ans, Cimetière de Behesht-e Zahra : Le jeune garçon évoque ceux qui sont morts. La République islamique enterre ses martyrs (les héros de la guerre Iran-Irak) dans un secteur et les autres à l’écart. Parmi les autres, il y a ceux qui ont crié leur mécontentement lors des résultats de la Présidentielle de 2009. Il y a Neda Agha-Soltan, 26 ans, décédée en pleine manifestation. La vidéo a fait le tour du monde. Elle est devenue le symbole du Mouvement Vert.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ils ont entre 20 et 30 ans, ils sont Iraniens, ils racontent leur quotidien en Iran. Le nouveau président au pouvoir n’a rien changé. Les libertés sont toujours aussi maltraitées. Pourtant, sur la scène internationale, les occidentaux n’y voient que du feu. Hassan Rohani est un soi-disant réformateur, mais c’est un mollah, comme ses prédécesseurs, qui appartient au sérail. Jane Deuxard se rend régulièrement en Iran, clandestinement. Derrière ce pseudonyme se cache un duo de journalistes, vrai couple dans la vie. Ils travaillent encore sur place alors que la plupart des journalistes occidentaux ont mis les voiles. Ils livrent au gré de ces témoignages un bien triste état des lieux de la jeunesse locale. Sans être partisans (Kimia, 21 ans est très satisfaite de la situation de la femme en Iran), ils s’attachent à raconter l’histoire brute et non édulcorée d’hommes et de femmes épris de libertés. Bien sûr, comme l’indique le titre, Love story à l’italienne, ils passent en revue la situation du sentiment amoureux en Iran. La virginité obligatoire pour une femme qui n’est pas encore mariée, les bassidjis ou les hommes de main du régime qui espionnent en civil et dénoncent les iraniens qui franchissent la ligne blanche de la vertu, les mariages arrangés qui sont légion au nom de la religion. Mais pas que(ue) ! Ils évoquent aussi le Mouvement vert et la terrible répression qui s’en est suivie, l’absence d’alcool et les subterfuges pour en avoir sous le manteau, l’enrichissement empreint de cynisme de certains, les rêves d’Amérique pour d’autres… Pour illustrer ce reportage prenant, Zac Deloupy propose un dessin simple et efficace dans la lignée de ce que l’on pourrait trouver dans la Revue Dessinée. Il n’hésite pas, dans plusieurs cases, à caricaturer les dignitaires du régime, ce qui offre une légèreté bienvenue à ce récit édifiant. Il y a du Persépolis dans cet ouvrage, qui mérite d’être lu, pour voir l’envers du décor.

voir la fiche officielle ISBN 9782756069210