parution 08 février 2017  éditeur Delcourt  collection Histoire & Histoires
 Public ado / adulte  Thème Historique

Mousquetaire T2

Éloïse de Grainville

Mousquetaires, empoisonneuses et népotistes participent à de sourdes manigances rivales au sommet de l’Etat français. Une aventure de cape, d’épée et d’espionnage palpitante, superbement restituée dans une fin de XVIIème crédible.


 Mousquetaire T2 : Éloïse de Grainville (0), bd chez Delcourt de Duval, Calvez, Delf
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Le 4 septembre 1666, la ville de Londres est ravagée par un gigantesque incendie. Deux espions français, un mousquetaire et son novice, s’enfuient sur les quais de la Tamise, jusqu’à un carrosse. Alexandre de Bastan et son « jeune » André de Guillebert doivent toutefois affronter au passage quatre soldats de la garde royale. Lors de la rixe, André sauve la vie d’Alexandre, mais il en sort mortellement blessé. Alexandre plonge dans une réelle affliction à son retour à Calais. Il impose aussitôt à son camarade Portau quelques jours de break, le temps de ramener la dépouille du « jeune » à sa famille dieppoise. Pendant ce temps, d’Artagnan est toujours le geôlier au long terme de Fouquet et amant de la vipérine Madame de Locuste. Il brigue la charge de capitaine des Mousquetaires, mais il semble que Colbert préfère placer son jeune frère Edouard-François à ce poste. A la place, d’Artagnan se retrouve capitaine des « petits chiens du roi », courant le chevreuil, un poste quelque peu humiliant pour ses réelles capacités. Il va donc demander à l’empoisonneuse Madame de Locuste d’intervenir, via son apprentie Eloïse de Grainville, elle-même promise à Alexandre de Bastan. Or il semble qu’Eloïse nourrisse de son côté une vengeance toute personnelle à l’encontre d’un puissant personnage…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Popularisé et romancé au XIXème siècle par Alexandre Dumas, d’Artagnan est cependant un personnage réel de l’Histoire de France, parmi les plus éminent Mousquetaires de Louis XIII puis XIV. Il a vraiment arrêté Fouquet sur ordre du roi, puis est authentiquement devenu son geôlier durant de nombreuses années. C’est l’image héroïque des Mousquetaires que Fred Duval et Florent Calvez ont eu envie de casser, restituant à ce corps d’armée une part d’ombre sans doute plus plausible pour l’époque. Les aventures de cape et d’épée qui en ressortent sont superbement replacées dans un contexte de fin de Renaissance crédible, que les deux auteurs avaient déjà initié dans leur one-shot Sept personnages. D’Artagnan ne tient cependant pas le premier rôle. La vedette est partagée par plusieurs « agents » de terrain qui participent de plusieurs machinations entremêlées, en un récit d’espionnage passionnant. Ils forment en quelque sorte le SAC de la fin du XVIIème siècle. Comme le titre l’indique, l’apprentie intrigante Eloïse de Grainville tient un rôle clé, mais aussi son promis Alexandre de Bastan, ex-novice devenu mousquetaire expérimenté, l’empoisonneuse Madame de Locuste, et Louis XIV himself. Les victimes de leurs manigances s’appellent le Duc de l’Aubette ou Edouard-François Colbert, petit-frère de Jean-Baptiste qui fut l’éminence grise de la monarchie absolue française. Sur le plan graphique, Calvez produit un énorme boulot de reconstitution. Sous sa griffe hachurée réaliste, costumes chiadés, attitudes soignées et architectures travaillées ne souffrent que d’une légère rigidité lors de certains palabres (et des faciès semblables de moult protagonistes moustachus), vite bonifiée par la majesté des animations et des scènes de combat (la bataille de la manche, du 17 septembre 1666, p.30-31 !). Vivement le tome 3, qui devrait glorifier la toute-puissance d’un certain Louis-Dieudonné de France

voir la fiche officielle ISBN 9782756080734