parution 08 septembre 2004  éditeur Delcourt  collection Sang froid
 Public ado / adulte  Thème Policier

Océan city T2

Fettucini, migraines et olives noires

Un mafieux de second rang tente de se sortir de l'incroyable pétrin dans lequel il s'est fourré. Ce second tome vient clore un diptyque efficace et passionnant. Du bon Chauvel !


 Océan city T2 : Fettucini, migraines et olives noires (0), bd chez Delcourt de Chauvel, Komorowski, Barroux
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2004

L'histoire :

Petit mafieux de second rang, Louis Facciano a beau n’avoir à gérer que des affaires de dettes, il doit rendre des comptes à un vrai capo, Anthony Di Liggio. Or, depuis qu’il a malencontreusement flingué un type sur le parking d’un bar, Louis n’en mène pas large. En se faisant arrêter après avoir été dénoncé par l’ex copine de son fils, il est devenu une faille dans le système de Di Liggio. Et dans le milieu, on a tendance à supprimer ceux qui font des remous. Après s’être remis de son torticolis derrière les barreaux, il sort sous caution et s’empresse de faire le ménage. Le cœur du problème, c’est la voiture dans laquelle il a enfermé le cadavre. Son vieux pote Vinnie se l’est faite piquer alors qu’il était censé la faire disparaître. Un appel anonyme lui propose alors de verser une rançon de 20 000 $ en échange dudit véhicule. Un rendez-vous est fixé dans les toilettes d’un bar. Bilan de sa vie : sa femme le quitte, il a une créance monstrueuse sur le paletot, un cadavre à faire disparaître et il se sait prioritaire sur la liste des prochaines victimes de Di Liggio. Tout va pour le mieux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce second tome clos un diptyque à la fois simple et terriblement accrocheur. La couverture mettant en scène 3 protagonistes côte à côte, en dehors de toute action, fait immédiatement penser à Ce qui est à nous également scénarisé par David Chauvel. Beaucoup d’aspects d’Océan city font d’ailleurs penser à cette série : la couverture, l’univers mafieux, la voix off narrative, le dessin fin et réaliste… mais la comparaison s’arrête là. Cette histoire mafieuse est racontée à la manière d’un film de Martin Scorsese. Cependant, le ton sait être beaucoup plus humoristique, situé quelque part entre John Doe et Les enragés, tout en restant parfaitement crédible. Bref, Chauvel est en grande forme. Il est difficile de décrocher avant la fin. Impossible de deviner l’issue avant la toute dernière planche ! Ses talents narratifs sont brillants quand il oublie d’être didactique comme dans Arthur ou Ce qui est à nous. Quelques digressions à la manière de Tarantino, trouvent un support visuel pertinent (l’histoire de Rosario, illustrée par les scènes de la rue). Enfin, le dessin de Vincent Komorowski, est proche du trait réaliste d’Erwan Le Saëc, en plus détaillé et plus finement ciselé.

voir la fiche officielle ISBN 9782840558613