parution 22 mai 2013  éditeur Delcourt  collection Shampooing
 Public ado / adulte  Thème Humour

Orignal

Au collège, Jason tyrannise méchamment Joe, qui ne moufte pas. Joe évite les confrontations en s’échappant dans la nature, où il a repéré un magnifique orignal. Une chronique sociale juste et amère.


Orignal, bd chez Delcourt de de Radiguès
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

En hiver, dans une petite ville d’Amérique du Nord. Comme tous les matins d’école, Joe traine à prendre son petit-déjeuner. Puis quand le bus passe devant chez lui, il annonce à la chauffeuse qu’il préfère y aller à pied, pour profiter de la nature. Il passe alors par-dessus un grillage et traverse le bois enneigé. Mais ce jour-là, il tombe alors nez à nez avec un majestueux orignal (un élan). Il se recroqueville sur lui-même, apeuré, étant donné la carrure de l’animal. L’orignal le fixe, paisible, et s’en va. Enfin, Joe peut rejoindre son école, plutôt heureux de cette rencontre avec la nature. Il est alors rejoint par la brutale réalité : Jason le chope dans le vestiaire. Ce fâcheux adolescent n’a de cesse de le martyriser et c’est à cause de lui que Joe refuse désormais de prendre le bus. Jason le plaque contre un casier et lui dessine une bite au marqueur sur le front. Evidemment, le temps qu’il nettoie, Joe est en retard en classe… comme cela lui arrive quasiment tous les jours. La prof le convoque donc à la fin du cours pour lui demander des explications. Compréhensive, elle sent bien que quelque chose cloche avec Joe, qui est plutôt un bon gars. Mais Joe se tait… et raconte plutôt sa rencontre avec l’orignal. Il récolte donc quelques heures de retenue. Dans le couloir, Jason espionne et exulte. Il attend son bouc émissaire afin de le torturer de nouveau…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Malgré son titre, Orignal n’est pas une chronique zoologique sur la migration des grands cervidés en Amérique du Nord. L’auteur de cette chronique sociale, Max de Radiguès, aime visiblement explorer les nœuds de l’adolescence, époque charnière où l’individu construit son caractère d’adulte. Il l’a déjà prouvé dans Frangins et recommence en abordant un sujet de société dont on parle de plus en plus : le harcèlement et la violence à l’école. Ici, l’inoffensif Joe est tyrannisé par Jason, un enfoiré de gamin que tout lecteur normalement constitué a envie d’étriper en raison de la cruauté et de la gratuité de ses actes. La maltraitance de Joe est même le passe-temps favori de Jason : il le frappe, le rackette, abime ses affaires, l’espionne et va jusqu’à lui imposer une fellation, en toute impunité. Au fil du récit, Radiguès cerne bien l’impuissance et/ou le manque de responsabilisation de chaque acteur en pareil cas : les copains se taisent, les profs restent dubitatifs, l’infirmière a deviné mais elle préfère fumer sa clope, les parents ne soupçonnent rien… et la victime est souvent bien trop terrorisée pour réagir d’elle-même. Sans un évènement majeur aussi inopiné que métaphorique, on devine que le calvaire de Joe aurait inévitablement terminé en tragédie. Or sans le déflorer, ce fait brusque est particulièrement immoral et il contente néanmoins tout le monde, lecteur y compris. Sans l’air d’y toucher, cette issue questionne alors subtilement notre propre humanité. A l’origine, cette histoire au dessin noir et blanc tout simple mais parfaitement efficace, fut publiée en anglais au sein d’un fanzine baptisé Moose, avec un auteur invité par numéro, pendant une résidence d’auteur de Radiguès à Montréal, au printemps 2011. Elle se trouve désormais dans la collection Shampooing de Delcourt, en petit format souple.

voir la fiche officielle ISBN 9782756041001