parution 05 septembre 2018  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Poussière T1

Dans un monde décalé, une communauté simili-humaine lutte contre des invasions de cyclopes géants, immatériels la plupart du temps. Mise en place d’une série de SF parfaitement intrigante et novatrice.


 Poussière T1, bd chez Delcourt de Monde
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2018

L'histoire :

Sur la planète Alta, les défenseurs viennent de venir à bout de quatre cyclopes géants qui attaquaient une fois de plus la cité. Avant que leurs dépouilles ne retournent à l’éther, lors d'un phénomène spectaculaire appelé effluence, une combattante aguerrie appelée Poussière prend une photo souvenir de Ayam et Pan. Les jumeaux dont elle a la charge posent ainsi devant les corps translucides des cyclopes étalés de tout leur long dans la forêt. Après tout, c’était le premier combat des jumeaux, et leurs dons de prémonition ont largement contribué à cette victoire. La bataille ne s’est cependant pas déroulée sans mal : leur ami Selen y a même perdu ses jambes. Mais bon, des jambes, ça se répare. Même si ça fait un peu mal, on recoud les chairs, on colle une sorte de pâte verte dessus, et après, ça fait des jambes de sauterelles ! Or Selen est convoquée par les augures de la cité. Ces derniers voudraient que Ayam et Pan soient initiés aux rites de l’ordre des passeurs. Car leurs interprétations des projections des cyclopes se révèlent de plus en plus précises et prodigues ! Poussière refuse net qu’ils soient mêlés à un conflit aberrant. Pour éviter de combattre sans cesse les mêmes monstres, il suffirait de ne pas permettre les effluences. Or ce rite fait partie de l’équilibre écologique de la planète. Mais nul ne sait ce que cherchent les cyclopes en attaquant de plus en plus souvent la population. D’ailleurs, au même moment, les jumeaux reçoivent une nouvelle projection de trois cyclopes d’eau, accompagnés d’un tsunami…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Geoffroy Monde fait décidément des trucs bizarres, mais néanmoins souvent intéressants et surtout bien en dehors des sentiers battus. Entre la science-fiction hard-boiled et les mondes fantastiques imaginatifs, cette nouvelle série, Poussière, nous immerge sans autre forme de présentation dans un univers bien barré, mais dans lequel des dialogues et réflexes sociaux contemporains ont cours. Ici, à une époque indéterminée, patchwork et proche de la nature, une communauté « presque humaine » (leur peau et leurs membres se réparent assez facilement) lutte contre des invasions répétées de cyclopes grands comme des buildings. Des cyclopes translucides et la plupart du temps immatériels, que des prescients anticipent en amont, et qui obéissent à une intention encore très mystérieuse… et peut-être pas si belliqueuse. Bref, l’univers de Monde (sic) se dévoile petit à petit cohérent et cependant très riche en conceptions sociales, organiques ou métaphysiques nouvelles. Au cœur du récit et du titre, le personnage de Poussière, à la peau grise, n’a pas encore acquis le plein statut d’héroïne, un peu en retrait au milieu de nombreux protagonistes dotés de fortes personnalités. De fait, Monde dévoile un dessin à la fois classique et novateur : classique dans son approche semi-réaliste du chara-design et des décors, ce qui permet de s’adresser à un large panel de lecteurs ; mais novateur dans l’éventail de teintes crues utilisées, et notamment lors des séquences oniriques qui confinent à l’art numérique, le dada premier de Monde. Les cyclopes eux-mêmes se présentent sous forme d’un traitement graphique décalé (ils sont composés de formes géométriques blancs et bleu-rose écrus), comme venus d’une autre dimension graphique, ce qui semble parfaitement raccord avec leur nature. La séquence finale en forme de cliffhanger nous promet un basculement jouissif dans le prochain tome…

voir la fiche officielle ISBN 9782756098784