parution 13 janvier 2016  éditeur Delcourt  collection Humour de rire
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Chronique sociale

Relation cheap

Deux auteurs de BD qui ne se connaissent pas partagent leur travaux lors d'un chat. Une conversation très cash et éminemment actuelle, drôle et pleine de finesse cachée.


Relation cheap, bd chez Delcourt de Mourier, Elostern
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Davy et Elosterv entrent en contact en chattant devant leurs écrans d'ordinateur. C'est Davy qui lance la conversation, très vite remis en place sur ses techniques de drague par la jeune femme très cash. Ils sont tous deux auteurs de BD, ils vivent loin l'un de l'autre et Davy a eu une envie toute bête d'entamer la conversation. Très vite, Elosterv se rend compte qu'il n'est pas spécialement venu là pour la draguer, et qu'il connait vraiment ses strips. Du coup, son visage inerte s'illumine, et un dialogue démarre entre deux étrangers qui partagent leur passion, et s'échangent des extraits de leurs travaux. Ils continuent de se moquer l'un de l'autre, mais avec un respect visible, et discutent avec intérêt de leur travail. Ils découvrent alors des univers parfois tristes et souvent drôles, des sensibilités proches, avec presque toujours, en toile de fond, la déception amoureuse qui ne peut que survenir. Chacun l'aborde avec sa patte personnelle, plus dramatique pour l'un, plus cynique pour l'autre. Mais chaque échange déclenche des sourires. Invisibles l'un pour l'autre, ils se laissent aller dans cette conversation à l'abri de leurs propres regards. Ils osent avec légèreté et un vrai enthousiasme, ce qu'on ne peut dire que devant un écran.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est le mélange des styles et la mise en abyme des dessins des deux auteurs dans l'album qui en fait un travail unique et plein de personnalité. Le dialogue léger et détaché qui remplit les premières pages laisse place à des échanges de plus en plus personnels, ou chacun se livre avec l'apparence du détachement. Elosterv continue de dessiner pendant que Davy lit One Piece, mais la dynamique de la conversation progresse visiblement au fil de l'album. On voit les deux inconnus se livrer comme on peut le faire à l'abri d'un écran, sans savoir si on en serait capables en tête à tête. Les dialogues sonnent très juste, tout comme les attitudes des deux protagonistes, qui laissent leurs sourires éclairer leurs visages, pudiquement cachés derrière leur clavier. Relation Cheap n'est pas autre chose qu'un dialogue mis en scène entre deux personnes. Mais en choisissant le mode du tchat, les auteurs lui donnent un sens et une finesse particulière, évidemment très actuels. L'impression en grand format que propose l'éditeur est très flatteuse pour des dessins souvent très simples, mais dont encore une fois la qualité graphique est secondaire. Il y a dans cet album des accents de vérité évidents, de multiples opportunités de s'identifier aux personnages. Et une vérité sociologique très bien vue.

voir la fiche officielle ISBN 9782756071060