parution 25 août 2004  éditeur Delcourt  collection Neopolis
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Policier

Starlight T1

La voie du crime est pavée de plomb

En 2374, deux agents de l'unité d'intervention « spéciale » Starlight ne font pas dans la. Un ovni visuel et narratif, fondé sur un humour entremêlant mauvais goût et dialogues politiquement incorrects...


 Starlight T1 : La voie du crime est pavée de plomb (0), bd chez Delcourt de Gualdoni, Ponticelli, Turotti
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2004

L'histoire :

En l’an 2374, sur terre. Une rencontre a lieu entre la présidente de la terre et l’ambassadeur de la fédération martienne. L’évènement est historique car les deux parties sont en conflit depuis 7 ans au sujet d’Europe, le satellite de Jupiter. Alors que la confrontation est retransmise en direct, la présidente de la terre perd son sang froid, et attrape hargneusement le martien par les roubignoles devant des milliards de téléspectateur. Sur la plaza Tchernobyl, le million de manifestants hostiles à la politique du parti homosexuel se révolte. Les forces de polices redoutent de ne pouvoir contenir la foule hystérique ! Les conseillers de la présidente ne voient alors qu’une solution de dernier recours : demander l’intervention des agents Starlight. L’agence envoie alors sur le terrain deux de ses meilleurs éléments : Franck Mandela et Giuseppe Wong ! Aussitôt bipés, les deux hommes font rugir les turbo-moteurs de leur berline volante et débarquent avec fureur et fracas au milieu d’une foule… parfaitement maîtrisée par la police !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le récit se déroule en deux temps. Tout d’abord, dans une courte saynète de présentation, nous faisons connaissance avec les deux anti-héros et les décors. Coupe afro démesurée, semelles compensées, chemise hawaïenne, Franck Mandela n’aime pas tergiverser. Son collègue, Giuseppe Wong (qui doit aimer les nouilles, avec un nom pareil), est une brute efficace et peu causante, en marcel deux pièces. L’époque futuriste néo-seventies, avec toute la panoplie du mauvais goût kitch, satisfait aux poncifs du genre : dans une mégalopole, parmi des buildings sans fin, s’entremêlent panneaux lumineux, voies de circulation et des nuées de véhicules aériens. Dans un deuxième temps, débute une enquête sévèrement trash qui se déroulera sur plusieurs tomes. Une mention spéciale est à décerner aux dialogues, dignes d’un Audiard qui aurait fumé un pétard avec Balasko. Ils collent à la perfection aux aventures uniques, et politiquement incorrectes à 200 %, de ces deux malades de la gâchette. Multipliant des perspectives hallucinantes dans des cases hyper chargées, le dessin d’Alberto Ponticelli est en totale adéquation avec ce scénario déjanté. Accrochez vous !

voir la fiche officielle ISBN 9782847893373