parution 11 janvier 2017  éditeur Delcourt  collection Shampooing
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Un Norvégien vers Compostelle

En octobre 2015, Jason a fait le pèlerinage pédestre de Saint-Jean-Pied-de-Port jusque Compostelle, de gîte en gîte. Malgré l’authenticité du témoignage, un carnet de voyage répétitif et lassant.


Un Norvégien vers Compostelle, bd chez Delcourt de Jason
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2017

L'histoire :

Au début de l’automne 2015, Jason fait le pèlerinage pédestre depuis Bayonne jusque Compostelle. Il n’est pas spécialement fervent catholique, mais il est curieux de voir ce que cette expérience va lui apporter. Après avoir le pris le train jusqu’au point de départ de son périple, à Saint-Jean-Pied-de-Port, il fait tamponner un premier cachet sur sa « Crédentiale », le livret qui validera chacune des étapes du pèlerinage. Il emporte aussi avec lui une liste des gîtes et une carte du tracé jusque Finisterre. Il passe sa première soirée relativement seul, dans un dortoir collectif. Le lendemain, il parle enfin au petit-déjeuner avec les premiers pèlerins, un australiens et des américains. Chacun a ses raisons plus ou moins dévoilées d’entreprendre une telle marche. Il commence à marcher aux premières lueurs du soleil et se perd d’emblée. Un canadien le remet sur la bonne voie. Il entame alors la traversée des Pyrénées, magnifiques, jusqu’au monastère de Roncevaux. Là, de nombreux autres pèlerins s’activent à leurs tâches de pèlerins : inscription, lessive, dîner et une messe en Espagnol. Jason y assiste pour faire comme tout le monde. Le lendemain, il repart avant le lever du soleil, en suivant quelqu’un qui a une lampe frontale…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le titre de ce petit bouquin au format souple en noir et blanc résume de manière parfaitement synthétique l’intégralité du contenu : les 186 pages retracent les 32 jours de pèlerinage vers Compostelle qu’a effectué Jason, auteur norvégien atypique qui vit à Montpellier, en octobre 2015. Il ne faut pas chercher autre chose qu’une retranscription simple et pure de cette expérience de randonneur à travers l’Espagne et des pensées qui l’ont accompagné durant cette marche. Evidemment, rien ne ressemble plus à un pas devant l’autre, qu’un autre pas devant l’autre. 32 étapes qui se réitèrent toutes un peu, de gîte en gîte, cela procure à l’œuvre quelques répétitions lassantes… Sachant que l’auteur n’est pas de nature extravertie et qu’il peine à entrer en communication avec ses contemporains, cela ne favorise pas non plus les échanges. Bref, on comprend dès les premières pages que l’intrigue se limitera au sens premier du carnet de voyage : dessiner au plus juste ce que l’on voit, ce que l’on vit. Il ne se passera ici rien d’autre qu’un témoignage simple, authentique et très monotone. Pas un crime, pas une romance, pas même un obstacle aventureux ne joncheront le pèlerinage de Jason. Tout au plus se perce-t-il une ampoule au pied et un quidam ramasse son T-shirt tombé du sac dans son dos. Jason dessine la chose de son trait encré limpide et stylisé, caractérisé par des personnages zoomorphiques aux visages dénués de toute expression (un trait droit pour la bouche, des ronds vides pour les yeux). Pour mobiliser l’attention du lecteur, Jason dessine parfois ce qu’il imagine au gré de ses périples, à la manière d’Ali McBeal : le voilà tantôt en Marlon Brando, tantôt en skater cool. Là encore, il faut vraiment être fan de l’auteur pour s’enthousiasmer. Néanmoins, ce carnet de voyage se révèle un témoignage vrai et sincère sur une des raisons de marcher vers Compostelle : prendre le temps de faire le vide, ou de se sentir vivant sur Terre, en un effort physique réparti.

voir la fiche officielle ISBN 9782756083971