Wollodrïn – cycle 2 : Le convoi, T3 : Le convoi 1/2 (0), bd chez Delcourt de Chauvel, Lereculey, Basset, Araldi ©Delcourt édition 2012

Wollodrïn – cycle 2 : Le convoi, T3

Le convoi 1/2

Onimaku et Hazngar servent de guides à un convoi de familles. Mais un traître leur met des bâtons dans les roues. Reprise d’une série d’heroïc-fantasy irréprochable, qui comblera de bonheur les amateurs…

L'histoire : Au terme de la mission de sauvetage d’une princesse, la belle mercenaire humaine Onimaku s’est attachée à l’orc qui l’avait capturée, le colossal et tendre Hazngar. Elle vagabonde désormais en sa compagnie, survivant de petits boulots et de paris lucratifs. Pour la somme de 450 ryus, le duo trouve alors à se faire engager comme guides. Il s’agit de convoyer une communauté de familles très pieuses, issues des trois tribus d’Ernön, qui ont décidé de s’établir au pays d’Hingell. Le chemin à parcourir est long et parsemé de périls… Mais le pire d’entre eux semble venir de l’intérieur du groupe. Car une nuit, leur eau est empoisonnée et la nuit suivante, leurs vivres sont éventrés. Qui est à l’origine de ces sabotages ? Réticents au départ à l’idée d’être escortés par une créature telle qu’un orc, les membres de la communauté sont alors forcés de reconnaître son efficacité. Car Hazngar a un flair infaillible pour repérer les maraudeurs et une force herculéenne en cas d’attaque de gobelins ou d’accidents soudains. Notamment, Hazngar gagne définitivement la confiance de la communauté en sauvant un enfant d’une mort certaine dans un ravin. Onimaku convainc ensuite les familles de faire un détour par la ville d’Egron Hel, malgré sa mauvaise réputation, pour faire le plein de vivre et d’eau…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Les excellentes bases de l’univers heroïc-fantastique de Wollodrïn avaient été posées par le génial one-shot 7 voleurs. Avait suivi un premier diptyque, tout aussi enthousiasmant (Le matin des cendres), reprenant deux personnages du one-shot initial engagés au sein d’une nouvelle mission. Youpi, David Chauvel et Jérôme Lereculey rempilent pour un second diptyque, qui met en scène deux autres protagonistes issus de ce premier diptyque (vous suivez ?). La belle Onimaku et son ami orc Hazngar, aussi musclé que précieux, servent donc de guides et d’escorte à une communauté de familles qui veut fonder un temple en un lieu précis et reculé. Ces derniers sont un peu pénibles avec leur dévotion pleine de contraintes et surtout méfiants, au début. Semé d’embuches, leur cheminement commun permettra s’instaurer la confiance, mais s’appesantira d’un traitre intestin, qui poursuit de tout autres desseins… qu’il reste à découvrir. Au terme de cette première partie rythmée et passionnante, le final en forme de cliffhanger convoque des créatures de l’épouvante qui ont le vent en poupe ces derniers temps… De quoi donner furieusement envie de découvrir la suite ! D’autre part, est-il encore besoin de louer les mérites du dessin de Jérôme Leruculey ? Inscrites au sein d’un découpage aussi méticuleux que rythmé, ses planches réalistes sont époustouflantes, dans tous les compartiments du 9ème art. Décors merveilleux, personnages vivants, profondeurs de champs en cinémascope, sans oublier les superbes couleurs de Christophe Araldi et Xavier Basset… Le top !

  • scénar dessin


28 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Digne suite 12 janvier 2013

    Le premier cycle avait une indiscutable fraîcheur. Le début du second confirme cette impression de nouveauté dans un style pourtant connu. Entremêlant du bon gros médiéval fantastique un peu sombre avec une toile de fond encore peu exploitée d'un monde aux mouvements ethno-politiques obscurs, raccrochant les chariots du grand classique de la caravane de pionniers se lançant dans un voyage déraisonnable, ce tome maintient un suspense savamment dosé. On s'attend à voir réapparaître certains protagonistes du premier cycle et on espère en connaître un peu plus sur les évènements qui ont conduit à la partition de ce monde et à la réclusion de certaines races suite aux intrigues d'autres. Une aventure centrée sur deux protagonistes qui pourrait s'inscrire dans un tableau plus vaste. Une bonne plongée dans le monde déroutant de Wollodrïn.

    Myriam

  • Un orc et une femme 5 janvier 2013

    Après un premier cycle ultra dynamique basé sur une quête d'heroic fantasy classique (avec un groupe d'aventuriers où il ne manquait que le sorcier), ce nouveau cycle s'ouvre sur une histoire plus intimiste, balancée entre la relation amoureuse d'une humaine (l’héroïne) avec un orc et le lien entre ces deux personnages et un groupe de religieux qu'ils protègent (le fameux convoi du titre de cet album). Cela donne un album beaucoup plus posé (même s'il y a quelques scènes d'action), mais aussi plus riche car installant les bases pour un second tome que l'on attend avec impatience. Au service de ce scénario, Jérome Lereculey fait preuve de beaucoup d'ingéniosité dans la mise en scène et conserve son dessin spécifique : riche et précis. Un album à recommander, mais qui ne prendra toute sa valeur qu'avec le second tome.

    Olivier


prix 14.30-5% = 13.59

sur


 Wollodrïn – cycle 2 : Le convoi, T3 : Le convoi 1/2 (0), bd chez Delcourt de Chauvel, Lereculey, Basset, Araldi ©Delcourt édition 2012

07 septembre 2012

Delcourt

Terres de Légendes

voir la fiche officielle

9782756031071

ado / adulte

Heroic-fantasy

Wollodrïn série en cours en France
4 albums parus, 4 prévus
Nos chroniques dans cette série :