parution 13 juin 2018  éditeur Des ronds dans l'O  Public ado / adulte  Thème Sport - Baston, Chronique sociale, Politique

Rêves sur le toit du monde

Comment le danois Michael Nybrandt a monté la première équipe de football du Tibet. L’histoire d’un projet insensé mais authentique, comme un essentiel levier politique.


Rêves sur le toit du monde, bd chez Des ronds dans l'O de Nybrandt, Mikkelsen
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Des ronds dans l'O édition 2018

L'histoire :

L’été 1997, Michael et son copain Thomas débarquent sur le tarmac de l’aéroport de Lhassa. D’emblée, ils frisent l’arrestation par les autorités chinoises qui tentent d’ouvrir au pied de biche la caisse en bois qu’ils transportent. Mais leur guide Jamphel les accueille en leur sauvant la mise, à grand renfort de bakchich. Le premier jour, leur guide leur montre les principaux sites de la capitale. Ce tourist-tour leur permet de prendre directement la pleine mesure de l’oppression chinoise et du désarmement intellectuel et économique des tibétains face à cet envahisseur trop puissant. Et dès le lendemain matin, les deux amis débutent leur grand projet : depuis Lhassa, relier Katmandou, au Népal, en pédalant sur un tandem. Leur périple est enrichissant de rencontres, de paysages fous, d’efforts mais aussi de tragédies – lorsqu’ils assistent impuissants à l’écrasement d’un enfant tibétain par une jeep militaire chinoise. Puis, lors d’une étape pluvieuse dans un monastère isolé, Michael se rend compte que les tibétains adorent jouer au football. A ce moment, il a l’idée d’un challenge complètement fou : monter une équipe nationale de foot tibétain, à contre-courant des autorités chinoises, en tant que levier politique pour aider les tibétains…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Par sa capacité à intriguer et passionner tous les peuples de toutes les nations, le football, sport souvent méprisé, comporte une forte dimension géopolitique, trop souvent oubliée. Encore une fois, cette histoire authentique le prouve. Elle est scénarisée par son acteur principal, le danois Michael Magnus Nybrandt, ; et le Dalaï-Lama himself la valide, en signant la préface. Dans cet épais bouquin au format à l’italienne, le narrateur-scénariste relate comment il a réussi à monter une équipe de football au Tibet, alors même que ce territoire est annexé depuis 1950 par les chinois comme une province. L’existence d’une équipe « nationale », cela relève donc de l’injure caractérisée et grave pour la puissante Chine ! Michael Nybrandt raconte l’origine de ce projet fou, mais aussi les nombreux obstacles qu’il a dû surmonter pour parvenir à l’organisation d’un match officiel, contre un territoire de son propre pays : le Groenland. Il y parviendra, au terme du recrutement des joueurs, d’innombrables démarches, courriers, demandes de soutiens, contrariétés politiques et d’une séance de négociation tendue mais maligne à l’ambassade de Chine. L’histoire de cette détermination insensée et fructueuse est mise en scène à l’aide du dessin semi-réaliste, simple mais efficient, de Thomas Engelbrecht Mikkelsen. Aujourd’hui, le Tibet possède une vraie équipe, qui livre chaque année des matchs officiels, en tant que membre de la ConIFA (Confédération des Associations de Football Indépendantes) – au côté de Québec, le Kurdistan, la Laponie, l’Occitanie, le Darfour…

voir la fiche officielle ISBN 9782374180540