parution 18 janvier 2017  éditeur Des ronds dans l'O  Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Chronique sociale

Toutes les mers

Michèle raconte l’histoire de sa famille aux origines multiples et sa vie au Liban au milieu de conflits géopolitiques et religieux. Une autobiographie pleine d’espoir et d’humanité qui peint une famille éminemment moderne.


Toutes les mers, bd chez Des ronds dans l'O de Standjovski
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Des ronds dans l'O édition 2017

L'histoire :

Vera raconte à sa fille l'histoire de sa famille dispersée un peu partout dans le monde. En effet, la rencontre entre Antonio et Maria est assez mémorable. Maria a jadis dû fuir le grand incendie de Smyrne en 1922 avec sa fille Emilia. A l’époque, 250 000 personnes font de même et embarquent dans les bateaux grecs. Maria et Emilia se rendent au Pirée en Italie. Maria y rencontre le taciturne Antonio Caffiero alors qu'elle se promène aux alentours du port. Ils se marient dans l'année et Emilia a un nouveau père. L'esprit aventureux d'Antonio amène cette nouvelle famille à Beyrouth en 1928. Antonio s'occupe en touchant à tout : fabrication de moules en argent, polissage, gravure, dorure... il équipe même des restaurants et des hôtels. Emilia apprend le français chez les sœurs de Besançon. Leur vie est rocambolesque, elle va croiser celle de Mikhaïl et Alexandra, le couple romantique de Russie.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Michèle Standjofski établit une autobiographie très personnelle sur une famille multipliant les origines et les langues comme les mers s’étendent dans le monde entier. Grecque, turque, libanaise, italienne, française, russe : cette famille est incroyable de mélanges et de différences. Au cours d’une première partie bien délimitée, Michèle dresse le portrait de ses arrière-grands-parents puis de ses grands-parents et enfin de ses parents. Comme un arbre généalogique graphique, l’auteure raconte quelques passages de sa vie de famille. L’exposé est un peu mécanique et répétitif, mais il a le mérite de poser les bases d’un destin familial hors normes. Au cours d’une deuxième partie, Michèle évoque sa propre vie, son enfance difficile pour s’intégrer, puis son adolescence et sa découverte du dessin, ses années folles d’étudiante, l’âge adulte et le temps des guerres. Très personnelle, quasi intime, l’autobiographie se fonde sur des détails de la vie de tous les jours et montre bien la richesse d’une famille aux multiples cultures, langues et religions. Les repas et les échanges sont des moments pittoresques et le dessin simple aux crayons de couleurs rend l’ensemble doux et chaleureux. Sous le prisme du regard personnel de Michèle, l’album surfe petit à petit sur les références historiques, avec de nombreux conflits naissants et des tensions grandissantes avec les palestiniens, puis les syriens. Pourtant, le ton reste toujours enjoué et positif. C’est donc une belle leçon de vie et un beau témoignage autobiographique, même si la multiplication des personnages rend la lecture pas toujours évidente. Le manque de précisions historiques sur la situation du pays au Liban est aussi parfois gênant pour bien appréhender cette saga familiale. Malgré tout, Standjofski trouve un ton juste, plein de simplicité et d’authenticité.

voir la fiche officielle ISBN 9782374180267