Les Perles de l'amour, bd chez Drugstore de Leroi, Lévis ©Drugstore édition 2012

Les Perles de l'amour

Si l’Inde fut la perle de l’empire britannique, Virginia est la perle d’amour d’Henry. Oui mais voilà, leur passion réciproque risque bien d’être contrariée par d’autres desseins. Élégante et sympathique réédition d’une romance érotico-coloniale.

L'histoire : Sir Henry et Virginia apprennent à se connaître, puis à s’aimer dans la solitude et la nature sauvage et féérique des Indes. Ils forment une seule âme en deux corps et s’aiment à la folie. Soudain, Henry découvre un diamant logé dans le nombril de Virginia. Il lui demande alors qui le lui a donné. Elle lui répond que c’est le rajah lui-même. Plutôt que d’expliquer l’impossible à son mari, Virginia s’accroupit alors et tente de le satisfaire en un baiser infini qui scelle leur amour. Se sentant trahi, il abandonne Virginia à son triste sort et se lance dans une folle chevauchée, direction le palais du rajah. Le lendemain, le rajah de Jagdalpur part pour une chasse au tigre en compagnie du capitaine Johns Henry. Peu après, Henry lui sauve la vie, après une violente attaque de fauves. Henry va-t-il lui avouer son terrible secret, au risque de perdre l’amour de Virginia ? Car s’il est en Inde, c’est pour ramener la provocante et jolie Gladys qui a fui son mari, son foyer et son enfant. Or Gladys, justement, est retenue prisonnière par le rajah de Jagdalpur…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Publié pour la première fois en 1985, Les Perles de l’amour fait la part-belle à un lyrisme colonial naturaliste ancré dans l’Inde des Maharadjahs et des colons britanniques, grâce une histoire d’amour classique à la fois chic et tragique, sinon improbable et bancale. Au-delà d’un pitch sans grande imagination, ce qui retient surtout l’attention ici, c’est le graphisme léché et pictural de George Lévis, livrant de véritables fresques sauvages où les corps nus, de toute beauté, lascifs et langoureux, s’emmêlent avec volupté, dans des décors aux allures d’Eden retrouvé. S’appuyant sur des tons bruns et un graphisme détaillé, Lévis recréait à la perfection une imagerie fantasmée propice aux mouvements de l’âme et autres envolées lyriques. Francis Leroi s’est quant à lui attaché à ciseler des dialogues suggestifs ou allusifs, souvent ampoulés et forcés, certes, mais jamais avare en sensibilité et émotions (de pacotille ?), sur le ton de la passion romantique exacerbée. Plongé dans l’atmosphère coloniale, le lecteur appréciera alors les ambiances de cette Inde exotique, d’où affleure une douce mélancolie. Pour ce qui est du scénario, c’est très gentillet, affable voire amusant. Érotique, chic et élégant, so british…

  • scénar dessin


15 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 15.50-5% = 14.73

sur


Les Perles de l'amour, bd chez Drugstore de Leroi, Lévis ©Drugstore édition 2012

18 avril 2012

Drugstore

voir la fiche officielle

9782723489683

adulte

Erotique

Les Perles de l'amour série terminée en France
1 album paru, 1 prévu