parution 19 janvier 2018  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Guerre

Cinq branches de coton noir

Alors que Lincoln est sur le front en Europe, Johanna Bolton, sa sœur, découvre un incroyable secret. Quand la petite histoire rencontre la grande, les étincelles narratives et graphiques sont au rendez-vous. Peut-être l'une des meilleures BD de l'année.


Cinq branches de coton noir, bd chez Dupuis de Sente, Cuzor, Versaevel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Mai 1944, une base alliée à quelques miles au nord de Douvres. Le soldat Lincoln Bolton tourne en rond dans son camp militaire, occupé à déplacer du matériel gonflable destiné à duper à l'ennemi allemand. Victime de discriminations raciales et embarqué dans des bagarres quotidiennes, il espère qu'un jour, les noirs seront des héros américains. Un jour, il reçoit une lettre de sa sœur, Johanna Bolton, qui lui demande de ses nouvelles, lui rappelant aussi la phrase fétiche de leurs parents : « Toutes les actions comptent ».
Juin 1944, Raleigh, Caroline du Nord. Johanna suit les cours d'histoire des États-Unis au St Augustin's College. De retour dans sa chambre d'étudiante, Maggie, sa colocataire lui donne une lettre de son frère qui lui fait part de son envie d'être héroïque. Il lui raconte que le signe de ralliement de tous les noirs de son bataillon est un double V : un V pour la victoire contre les nazis et un V pour la victoire contre l'Amérique ségrégationniste. Elle répond fissa, sans faire attention, à une lettre provenant d'un notaire, Geoffrey Woolf, lui annonçant le décès de sa tante Camilia Brown. Elle ne le sait pas encore, mais cette disparition va changer le cours de sa vie quand elle découvre le contenu d'un coffre datant de 1776...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

N'ayons pas peur des mots, Cinq branches de coton noir est (déjà) assurément l'une des œuvres mémorables et incontournables de cette année 2018. Tant par le scénario d'Yves Sente que par le dessin de Steve Cuzor, cet album est une réussite totale. Souvent cantonné à l'écriture de suites de séries emblématiques (Thorgal, Blake et Mortimer et XIII) – à quelques exceptions près, comme la Vengeance du Comte Skarbek et le Janitor – le scénariste parvient de nouveau à nous bluffer. Cinq branches de coton noir devait au départ s'intituler « L'étoile nègre », mais le titre fut abandonné car sujet à mauvaise interprétation. Sente réhabilite ici les noirs américains qui figuraient en nombre parmi les soldats qui ont contribué à éradiquer la menace nazie (livrant au passage la triste anecdote de Jesse Owens/ Franklin D. Roosevelt). Influencé par des films comme Monuments Men, Stalingrad, Il faut sauver le soldat Ryan ou Inglourious Basterds, le récit est palpitant de bout en bout avec une quête à forte densité symbolique, pleine de suspense et d'émotion. Sur le plan graphique, Cuzor, qui était muet depuis 5 ans et son XIII Mystery, est au sommet de son art avec son encrage dense et profond, qui laisse planer le mystère. Ses visages inspirés (Sammy Lee Davis Junior, Denzel Washington, Lee Marvin) rendent hommage au 7ème art dans toute sa splendeur. La découverte de son travail pouvait s'approfondir à Angoulême en janvier 2018, grâce à une expo. Ceux qui l'ont loupé peuvent se rattraper avec l'édition noir et blanc, sortie en avant-première, le 1er décembre 2017, mais hélas quasi-épuisée aujourd'hui.

voir la fiche officielle ISBN 9782800161761