parution 02 mai 2014  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Historique, Espionnage, Guerre

Dent d'ours – cycle 1, T2

Hanna

L'heure de vérité approche pour Max, dont la mission secrète est d'infiltrer les troupes allemandes pour tuer Hannah. Deuxième tome efficace mais pas trop surprenant pour la nouvelle aventure d'aviation de Yann.


 Dent d'ours – cycle 1, T2 : Hanna (0), bd chez Dupuis de Yann, Henriet, Usagi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2014

L'histoire :

Lorsque les origines silésiennes de Max ont été découvertes, le jeune pilote est passé tout près du peloton d'exécution, du fait de sa ressemblance étonnante avec un SS allemand. Lorsque des éléments parviennent à l'innocenter, il se voit finalement confier une mission de la plus haute importance. Il est chargé de l'assassinat d'Hannah Reitsch, devenue une des plus célèbres pilotes de l'armée allemande. Un plan conçu par les services secrets de l'US Air Force va le larguer au dessus de la zone de conflit proche de son ancienne région natale. Dans un premier temps, il faut passer par la création de sa nouvelle identité, celle d'un soldat allemand fait prisonnier et torturé pour révéler tous les secrets de son passé. Ainsi préparé, Max va pouvoir se porter volontaire et intégrer les groupes d'apprentis pilotes formés au sein de l'escadrille d'Hannah. Les années ont passé depuis leur amitié d'enfance commune et les premiers pas d'Hannah dans les jeunesses hitlériennes. La passion de la gamine l'avait conduite à rejoindre les organisations de jeunesse qui, sous des dehors d'activités de groupe en plein air, préparaient la jeunesse à un combat à venir. Le gamin d'origine juive qui avait fui vers les Etats Unis avec sa famille a beaucoup changé, la jeune femme ne le reconnait pas...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cet album attendu offre un grand moment d'évasion, construit par deux artistes sérieux qui ont le souci du grand spectacle. Voilà une bonne définition de ce deuxième tome de Dent d'Ours, de la première à la dernière page. La mise en images d'Alain Henriet est ici au cœur de la performance, elle impressionne dans ses scènes d'action, dans la mise en images des engins volants qui s'affrontent. La découverte des avancées technologiques de l'époque est un des atouts de cette série, en tout cas, qui nous présente des modèles de chasseurs dont on avait oublié la courte existence. Le dessinateur sert à merveille la construction méthodique du scénariste Yann, qui organise la rencontre progressive entre les trois amis d'enfance devenus des soldats ennemis. Si le cœur du scénario n'est pas nouveau en tant que tel, sa progression est maîtrisée, qui développe le rapprochement inéluctable et enrichit encore un peu notre connaissance du passé des héros. De bons flashbacks, de chouettes scènes d'action, des surprises et des révélations, que demander de plus ? Certes Yann est en train de se spécialiser dans les histoires de guerre avec des avions, avec des personnages forts qui se ressemblent mais s'opposent. Le scénariste ne prend pas de risque en construisant une mécanique qui tourne parfois grâce à des ressorts gros comme... des bombardiers Junkers Ju 88. Le chef d'orchestre exécute une partition qu'il connait bien, maîtrisant autant le jeu de ses musiciens que les émotions du public. On se laisse faire sans résister, malgré une certaine impression de « déjà lu », Dent d'Ours ayant le goût d'un savant mélange entre Le Grand Duc et Le Pilote à l'Edelweiss.

voir la fiche officielle ISBN 9782800160078