parution 01 juin 2002  éditeur Dupuis  collection Repérages
 Public ado / adulte  Thème Policier, Chronique sociale

Jérôme K. Jérôme Bloche T16

La lettre

Enquêtant sur une mystérieuse œuvre d’art, Jérôme est accusé de tentative d’assassinat sur une comtesse. C’est donc Babette qui reprend l’enquête ! Une série qui se bonifie avec l’âge.


 Jérôme K. Jérôme Bloche T16 : La lettre (0), bd chez Dupuis de Dodier, Cerise
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2002

L'histoire :

Lors de l'enquête sur une oeuvre d'art, Jérôme a fait la connaissance de la comtesse Raphaëlle de Ségur (un homonyme), propriétaire d’un tableau d’Orca. Elle lui apprend que la toile représente sa fille, et qu'Orca est, ni plus ni moins, son père. A la fin du précédent tome, nous avions laissé Jérôme chez la comtesse, à moitié ivre, un revolver entre les mains, en train de se demander s'il ne venait pas de tuer la Comtesse. En fuite, il finit par se constituer prisonnier et finit en prison. Babette reprend seule le cours de l'enquête, persuadée de l'innocence de Jérôme. Elle a une intuition : le petit-fils de la Comtesse, Bastien, aurait profité de la découverte du secret sur sa paternité pour s'emparer avec un peu d'avance du fabuleux héritage artistique de sa grand-mère. Mais pour approcher Bastien et s'emparer de la lettre qui prouve sa culpabilité, il faut que Babette infiltre la secte à laquelle il appartient.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dodier nous avait joué un rude tour à la dernière page du précédent tome : « à suivre » ! Pour la première fois dans JKJB (B pour Bloche, quel nom de famille !), Dodier livre sans prévenir une histoire en deux tomes. Si la plupart des séries ont habituellement tendance à s'essouffler ou à vivoter sur leurs acquis, JKJB se bonifie au fil des albums. Les intrigues d'Alain Dodier sont de plus en plus palpitantes, leurs rouages solides et le dessin simple et efficace, de mieux en mieux maîtrisé. Un style graphique impeccable. Les personnages évoluent dans une banalité quotidienne authentique qui favorise l'identification au héros. Entouré de sa petite copine Babette, la concierge Rose, la voyante Mme Zelda, Jérôme use de son honnêteté maladive pour résoudre cette affaire d’héritage anticipé. Parce qu'il est comme ça, Jérôme : sa philosophie, c’est aider les gens. La gentillesse incarnée, doublée d'une candide détermination. Si vous êtes un fana d'enquêtes policières, en voilà une excellente qui ne fait ni dans le sensationnel, ni dans le mauvais goût. C’est humain, crédible et vrai.

voir la fiche officielle ISBN 9782800131702