parution 18 février 2011  éditeur Dupuis  collection Repérages
 Public ado / adulte  Thème Policier, Chronique sociale

Jérôme K. Jérôme Bloche T22

Mathias

Jérôme se retrouve intimement lié à la cavale d’un dangereux criminel évadé de prison. Un épisode musclé pour le détective privé le plus sympathique de l’univers.


 Jérôme K. Jérôme Bloche T22 : Mathias (0), bd chez Dupuis de Dodier, Cerise
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2011

L'histoire :

En manque de carburant, un hélicoptère se pose sur une route de campagne de la Sarthe. Une voiture qui passait par là est obligée de s’arrêter. La conductrice est alors prise en otage par ce qui semble être deux truands, un père et son fils, en cavale. Vraiment mal à l’aise dans cette situation, le jeune ne supporte pas que son père emploie des méthodes radicales – comme flinguer le pilote – pour brouiller leur fuite. Lors d’une altercation, un coup de feu part et le père est mortellement blessé. Au même moment, Mademoiselle Zelda, la voisine de Jérôme K Jérôme, jeune détective privé, toque à la porte de son bureau pour requérir son aide. Zelda s’inquiète en effet pour sa vieille amie Mireille, qui ne répond plus au téléphone. Le grand cœur de Jérôme le pousse à se rendre chez elle, dans un petit pavillon de Versailles. Il escalade la clôture et finit par pénétrer par effraction : par la vitre de l’entrée, il a aperçu la vieille inanimée au bas de son escalier. Jérôme est en train d’appeler le Samu, lorsqu’il se retrouve violemment plaqué au sol par un commando du GIGN ! Aussitôt placé en garde à vue, il lui faudra plusieurs heures pour être disculpé et comprendre ce qu’il lui arrive : Mireille est la mère de Mathias, un dangereux criminel qui vient juste de s’évader de prison, a priori avec la complicité de son fils, Louis-Antoine. Le GIGN planquait logiquement devant le domicile familial et aura confondu celui-ci avec Jérôme…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

S’il est cœur de la problématique, le dénommé Mathias du titre ne joue qu’un lointain second rôle dans ce 22e tome, qui court – une fois n’est pas coutume – sur 54 planches. Jérôme, jeune détective privé « de quartier », porte une nouvelle fois l’enquête et ses séquelles à lui seul, pour une mésaventure plus subie que réellement contrôlée. Son papa Alain Dodier lui a d’ailleurs réservé cette fois un traitement pour le moins musclé, en le confrontant à la cavale d’un dangereux criminel évadé de prison. Jérôme se retrouve en effet malmené par le GIGN, placé à deux reprises en garde à vue, kidnappé, emprisonné, torturé, accidenté et il frôle la mort à un cheveu près, à plusieurs reprises. Notre dur-à-cuir (qui ne prend que du déca après midi pour pouvoir dormir la nuit) est même obligé de casser un verre de ses lunettes pour s’en tirer ! Néanmoins rien n’affecte jamais le caractère débonnaire et lunaire de Jérôme, éminemment sympathique. L’empathie qu’il suscite, le rythme de l’aventure une nouvelle fois impeccable, les rebondissements crédibles par leur proximité avec notre réalité, le dessin soigné, agréable et hyper lisible, confirment tout le bien-fondé du « fauve » (récompense) obtenu au festival d’Angoulême 2010 : le prix de la série.

voir la fiche officielle ISBN 9782800147444